Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 13:52

Quand tu viendras à San Francisco, souviens-toi bien, il faut prendre la ligne N vers Judah jusqu'au terminus d'Ocean Beach, culbuter la grande dune, longer la plage jonchée de crabes démembrés et de crevettes trépanées sous le regard satisfait des mouettes ventripotentes, te faire renifler le cul par les chiens défoncés par l'iode et l'espace et qui sont les derniers vrais hippies de la ville, rentrer dans la forêt et t'y perdre un peu, retrouver El Camino Del Mar, choisir une maison sur Sea Cliff Avenue pour quand t'auras gagné deux ou trois fois à la loterie, opter courageusement pour le park trail, regretter presque aussitôt de ne pas être venu en baskets, arpenter Baker Beach et ses gamins hilares les pieds dans l'eau, retirer le sable de tes godasses sur l'un des bunkers qui protégeaient l'entrée de la baie contre Dieu sait quoi puisqu'ici est la fin du monde, grimper encore à travers le Presidio et avoir soif, retrouver la foule et les jus mangue-goyave au pied du Golden Gate, poursuivre jusqu'à la Marina au milieu des joggeurs qui peinent à suivre leurs clebs et des post-hipsters-néo-je-sais-pas-quoi, prendre le 43 pour enjamber Laurel Heights parce que ça va bien de grimper, flaner sur Haight St au milieu des gens souriants, des supérettes whole food et des odeurs de beuh, passer deux heures à Amoeba, ressortir avec des disques que tu as déjà mais pas en vinyls, rentrer exsangue à l'hôtel sur Union Square et constater dans le miroir de ta salle de bain que les gens souriaient surtout à ton coup de soleil couleur Golden Gate drôlement asymétrique.

California dreamin'

Partager cet article

Repost 0
Published by boultan - dans à vivre
commenter cet article

commentaires