Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2005 7 01 /05 /mai /2005 00:00

Bouly attaquait l'apéro au bar et, dans un bon jour, se tourna vers Bara

- Et sinon, tu Suze ou j'te file un Ricard ?

- Bon, alors donc, on parle de quoi ? Un sujet bien sympa qui réunit tout le monde, qui touche tout le monde, qui concerne tout le monde.... Chais pas moi... La fellation. Ca vous branche comme sujet d'couv' pour un lundi?

- C'est vendeur ça coco, trouve-moi un panel sur les maréchaux, un témoignage émotion ("c'est là que j'ai senti que c'était l'homme de ma vie"), deux-trois photos floutées mais avec des poils quand même, et zou, rotatives !

- Oh putain, j'ai dû abusé des rillons et du siflard, j'ai comme une indigestion là... Ca plus le demi que j'ai dû quémandé deux fois et qu'on a bu à dix au moins, forcément que j'suis lourd... Un thé siouplé, avec un peu de dégivrant dedans, genre un truc qui finit en -gnac tiens... Au fait, ça fait longtemps qu'on a pas vu Eclipse pioncer sur des banquettes éventrées, et comme y'a des gars louches qui trainent en BM dans le coin, j'me d'mandais... Enfin bref... C'est des tapettes que j'vois par terre ? Z'avez pas peur de faire fuir la clientèle avec ça ?

Bouly se rendit enfin compte qu'il parlait au miroir estampillé Dubonnet et installé dans l'entrée. Il débouche bruitamment le cidre du pays d'Othe et commence à verser dans un bol, enfin un wok en fait

- -J'peux rentrer ? M'joindre à vous ? Me changer les idées ?

- Viens donc ma grande, ça fait un peu Collège des coeurs brisés mais y'aura toujours une boutanche pour s'remonter le coucou ! Tu Suze ou je... euh, nan, l'es trop tard pour celle-là... voyons voyons, vannes de nuit, vannes de nuit... raaaaaaahhhh !

Elle sourit, se dit in petto: ben ? Kèski lui arrive..? Partage sa boutanche au wok, le Bouly, 'jourd'hui ..? J'ai si mauvaise mine que ça..? Ah non, ça doit être la ceinture à clous. Ouais, ça impressionne toujours, ces trucs là. Faut savoir se faire craindre, dans la vie.

- Ouais ! Bon, en attendant, faut qu'je me libère les mains, pis mon pantalon commence à descendre..Ben, normalement, j'aime pas les bulles...Mais il doit sentir la pomme pourrite, çui-là, non ? Alors OK ! (Avisant le grand vide au fond de la salle) Marcel, tu l'as rendu à Kiloutou ton écran géant ? Ben ? Y a un Melville ce soir... Bougez pas, j'ramène ma TV. Houmpf...

Ramasse sa ceinture à clous. La remet autour de ses hanches. Vérifie qu'elle ne se détache pas: trois petits sauts. Bon. Va choper le boîtier du juke-box, monte le son. Les poumons de la machine crachent du Iggy. No Fun. Voix éraillée, abus en tous genre, la môme gueule.

- No Fun, my babe, it's no fun... No Fun, my babe, is no fun!!! No funnabee alone, walking by myself!!

Affalée, la môme fait comme chez elle. Arrête de chanter toute seule. Nettoie pas le zinc. Mate Melville. Ecoute les Stooges. Roule rapidos pour fumer rapidos. Savoure. La fumée est bleue, et dorée par endroit. Ca lui rappelle un texte, qui commençait comme ça: Je ne descends pas. Sauf cinq minutes, chaque matin, pour acheter des clopes et du pain. Ca commence à désynapser grave. Tout et n'importe quoi à la fois. Dans tous les sens. Des neurones qui ne se connaissaient pas se découvrent, causent ensemble. A l'image, Delon descend du trom à Place des Fêtes. "Le marché, l'araignée, le steak de ch'val, c'qu'il était bon. Paraît qu'c'est plus tonifiant que le boeuf. On est ce qu'on mange, disent les mosleems. Vaut mieux être canasson que bovin, c'est sûr..Mais cochon ? Pourquoi pas cochon ? Y en a bien qu'ont tout du goret: les poils, jaunes, fins, la peau, toute rose.." Tire sur son joint. In petto, se tait. Les clous lui perforent les fesses. Les sent pas. Au choix: c'est une dure ou trop d'graisse...

 

 

(...)

Dans la fraîcheur âpre du petit matin parisien, Bouly s'extirpe de ses moelleux coussins bienodorants pour découvrir un vieux bedot à moitié entamé dans sa main et quelques boulettes mal consummées dans l'oreille gauche - encore quelqu'un qui a joué au cendrier humain. Eclipse ronflotte en serrant une bouteille de Canard WC entre ses cuisses, et Mary émerge doucement et se refait une beauté en s'aidant d'un enjoliveur de marque allemande.

Partager cet article

Repost 0
Published by boultan - dans à boire
commenter cet article

commentaires

paleblueyes 02/05/2005 20:55

J'aime bien le "mes" chères et tendres.Et j'adore me sentir exclue comme ça, je me suis faite d'houblonnée quoi!Grrrrrr!

boultan 02/05/2005 17:10

'boivent pas de bière mes chères et tendres. Tout le reste, oui, plein même, mais l'haleine houblonnée reste en général mon "privilège" à moi.

paleblueyes 02/05/2005 16:33

J'ai la migraine, ta bière était frelatée, je sais pas ou tu t'approvisionnes mais ça craint...alors ne t'étonnes pas après...

boultan 02/05/2005 10:05

@lolo : tu devrais pas être en train de t'entrainer à la caisse à savon ou de faire le larbin pour madame, au lieu de bzzz-bzzzzeter partout ? :-p

paleblueyes 02/05/2005 06:50

La rugbywoman te fait un gros rot de remerciement, elle a décidé de faire dans la grâce ce matin,et de te dire de prendre bien soin de ta belle intermittente migraineuse.