Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2005 1 16 /05 /mai /2005 00:00

- De quoi as-tu peur, petite Morgane ? Du fait que le foyer peut avoir plus d'importance que les êtres qui viennent s'y chauffer ?

- Oui, Merlin. Car lorsque le foyer dure, et les êtres passent et meurent, c'est que le foyer brûle sans raison, et que cette finalité donnée par l'homme à toute chose en regard de la mesquine et fugitive existence est nulle, un simple leurre. Et l'homme lui-même, comme tout ce qui vit, n'est qu'une ombre passagère que la matière chaude projette sur la matière froide ainsi fécondée pour accoucher d'une illusion. Je me scandalise du fait que le centre de tout est sans pensée ni motif, alors que le fruit animé du hasard, qui remue faiblement à sa périphérie parmi d'autres objets errant dans le vide, est, lui, capable de concevoir le but, et que cette capacité ne lui sert qu'à éclairer d'une lumière de plus en plus crue son propre néant. Ainsi je vois bien que Dieu, s'il existe, auteur de tout cela, est mille fois plus cruel et pervers que Satan. Et moi, Morgane, victime de cette cruauté, haïssant ce Dieu-Monstre et cet homme stupide ou menteur que tu défends je veux être cruelle à mon tour et répondre par le mal personnel au mal universel, parce que je suis condamnée au savoir, à la peur, à la souffrance et à la mort.

Elle se mit à pleurer, avec cette amertume intense et passagère d'un enfant voué tout entier, sans restriction, à sa détresse, mélange de petite fille et d'être inouï, sans égal, versant des larmes puériles sur des choses vertigineuses, tendre chair à l'esprit perdu dans l'abîme. Je m'approchai d'elle et la pris dans mes bras. Elle mit les siens autour de mon cou et posa sa tête sur mon épaule.

- Avec toi je n'ai pas peur, Merlin. Aime-moi. Aime-moi toujours et je ne mourrai pas.

Je sentis son corps léger et doux secoué par quelques sanglots ultimes, puis elle s'apaisa et s'endormit. Son visage appuyé contre mon épaule était tourné vers moi. Il y avait encore sur ses joues les sillons brillants de ses larmes, mais sa bouche esquissait un délicieux sourire. Ses longs cheveux noirs coulaient sur son dos. Elle semblait sereine, fragile et désarmée, retrouvant son âge dans l'abandon enfantin du sommeil. J'eus tout à coup le sentiment que rien ne comptait que cette petite fille suave et révoltée dormant dans mes bras. Et cette seconde d'amour absolu, venant baigner de sa lumière éblouissante et fugitive un monde construit sur les artifices du calcul et l'arbitraire de la foi, rejetant sans la pénombre de l'accessoire Dieu et Satan, l'ordre et le chaos, le bien et le mal, la conscience et la mort, était plus que tous les songes d'éternité.

Morgane dormait.

 

 

Il n'y a qu'une chose qui m'ennuie autant que d'ouvrir un pot de Nutella sans parvenir à déchirer parfaitement l'opercule de papier (pas d'extrapolation sexuelle, merci), c'est de lire des bouquins de Fantasy. Tolkien me tombe invariablement des mains, par exemple. C'est d'un chiant, oserai-je (décidemment on ne pourra pas m'accuser de me complaire dans la flatterie de mon lectorat). A part Pratchett, bien sûr, mais Pratchett c'est autre chose. Et Merlin, de Michel Rio - si on me permet de racrocher la légende Arthurienne à la Fantasy, ce que d'éminents spécialistes ayant perdu leur jeunesse en boardgames et jeux de rôle au lieu de batifoler gaiement contesteront peut-être, mais on s'en cogne. Merci donc au Klou de combler mon insondable inculture, à Cali pour l'image et bon courage à Cat, dont le Merlin ne serait plus seul, à c'qui s'dit, ou incessamment sous peu.

Partager cet article

Repost 0
Published by boultan - dans à lire
commenter cet article

commentaires

boultan 17/05/2005 10:31

Rooooh, jamais contente... J'suis sûr qu'avant tu t'plaignais de ces gars qui te regardaient pas dans les yeux...

violettelila1 17/05/2005 10:24

Ce n'est pas que je veux faire ma cosette...quoique...mais figure-toi que j'ai perdu mes seins un jour...

Sissi 16/05/2005 23:49

Michel Rio oui mais Tolkien pas trop. Tout comme le Starwars qui m'a toujours un peu ennuyée, et le pire c'est qu'on va encore entendre des phrases du genre : rhhaaaaa, les effets spéciaux, c'est gééééééniaaal....

boultan 16/05/2005 22:55

J'attend le premier qui va sortir "mais tu n'es pas qu'inculte, tu as des seins aussi"... 'l'auras affaire à moi le saloupiot ! On sait s'tenir ici !

violettelila1 16/05/2005 21:42

règlement de comptes : "insondable inculture"...ya qu'un garçon gentil et cultivé pour dire ça! Plus les gens ont de la culture, plus ils prétendent en manquer...Or on ne peut pas tout savoir et moi seule suis inculte ici!