Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2005 6 28 /05 /mai /2005 00:00

 

(photo boultan)

Partager cet article

Repost 0
Published by boultan - dans à rien foutre
commenter cet article

commentaires

Toub 02/06/2005 12:35

@ Cat : même pas mal (2 toilettes séparées !!)

(pas grave si on chat sur le blog d'un autre ? Pas taper Boultan ...)

Cat Lord 02/06/2005 10:46

Et l'autre question existentielle: Dans l'optique de la possession d'une maison bourgeoise (i.e. tellement grande que y a au moins une chambre d'ami et des toilettes séparées !), si celle-ci se situe au Nord de la Loire, la buanderie devient-elle une piece nécessaire pour faire sécher le linge en intérieur en hiver, ou cela est-il le signe définitif d'un glissement vers le coté conservatico-libérale de notre société.

boultan 02/06/2005 10:20

Toub, je crois que tu as bien résumé le drame qui se joue. Il fallait qu'une vois s'élève, c'est fait, on ne pourra plus dire "on ne savait pas".

Toub 02/06/2005 10:13

Je suis un peu navré que tu n'abordes pas le VRAI problème posé par ta note : comment gérer les pinces à linge sur une corde extérieure ?

Les éléments du débat :
- les pinces à linges (pàl) en plastique tiennent mieux l'humidité, mais perdent leurs jolies couleurs chatoyantes au soleil. De plus il semble (mais je n'ai pas de chiffre) qu'elle se cassent plus facilement
- les pàl en bois, volontiers issues du commerce équitable, sont plus satisfaisantes sur un plan éthique mais prennent l'humidité, et peuvent, ce qui est proprement scandaleux, la transmettre au linge.
- les pàl usagées (plastiques fragilisées par la chaleur ou bois pourries) se cassent volontiers et libèrent des morceaux de métal dans le jardin, à l'évidence toxiques pour le tube digestif des enfants n'ayant pas dépassé le stade oral et les tondeuses sans filtre aimanté préalable.
- une solution batarde serait de n'étendre qu'en intérieur, ce qui rallonge la durée de vie de la pàl, mais le linge sent moins bon et sèche lentement, prend la poussière et ne bénéficie pas des conditions optimales d'ensoleillement.

Là comme ailleurs, pas de réponse simple, et un grand débat de société rarement abordé, non référendairement tranché, où sont en jeu le développement économique (bonjour les pàl lettones en laiton à bas prix, quid de l'avenir des PME spécialisée dand la pàl dans le boccage vendéen, vérifie-t-on que la pàl négligemment achetées n'a pas été fabriquée et testée par des petits asiatiques qui finissent les doigts tout pincés), l'environnement (quelle est la durée de vie d'une pàl tombée du fil et oubliée, voire piétinée lors d'un futur étendage non précautionneux), esthétique et éthique.

Tiens, ça m'énerve ça ! Va falloir que j'en fasse un AAR. Pas merci Boultan pour cette photo cauchemar

PALEBLUEYES 29/05/2005 11:24

Vu la rage qui s'empare soudain de moi (les bonbecs à Penny je pense) je dirais plutôt à l'Ouest des Dents.Sans vouloir te contredire cher Boubou, je sais que ça me coûte cher après.