Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2005 4 30 /06 /juin /2005 00:00

Tel un phare dans la nuit qui tombe dans le frigo quand on ferme la porte, tel une vigie infatigable scrutant l'horizon culinaire de ses deux gros yeux de veau lobotomisé, il était toujours là, impertubable, fidèle comme un vieux chien galeux. Joel Robuchon. Joel. Mon ami Joel, oserai-je. Toujours prêt à t'expliquer, pendant les préliminaires de 23:30, les secrets d'une mayonnaise bien montée à la force du poignet. Minuit, flirt poussé aux dernières extrémités, les lasagnes baignent doucement dans la crème, s'humectant sensuellement, se frôlant dans la casserole. 01:00, l'affaire est dans le sac, et Jojo farcit des encornets avec leur assentiment tacite et de la tapenade faite maison. 02:00, une gorgée d'eau glacée pour l'entracte, ou plutôt non, ce petit Pouilly fuissé conseillé avé l'assent par quelque sommelier pied-noir de passage. 03:00, rebelote, et session de rattrapage sur les piments, leur vie, leur oeuvre. 04:00, dix de der, fin de partie, dernier afflux de nicotine, devant un jambon à l'os cuit dans son jus.
C'était Gourmet TV, et c'était bien.
En plus ça marchait aussi pendant les insomnies en solitaire, les retours de bistrot-où-on-a-oublié-de-diner-mais-pas-de-boire, et caetera.
Et puis un jour, fini.
Pfiout.
Gourmet TV arrête d'émettre.
Les enculés !!
Décidemment, ce Sarko ne reculera devant rien.
Obligé de se remater La grande bouffe en boucle, mais non, manque le côté bergmanien de Robuchon - si, bergmanien, rien de moins.

 

 

L'autre jour, à midi, j'ai recroisé par hasard Robuchon sur une chaine publique à vocation régionale que je ne citerai pas. Il discutait avec un copain cuistot, nippon et assez mauvais, qui ne savait dire que "oui" et "non" en français, et encore, sans trop faire la différence entre les deux. J'ai bien vu son désespoir, à Joel, ça suintait ses pupilles de mérou mort. M'est avis qu'il se prépare une fin à la Loiseau si on ne lui rend pas fissa son faisceau nocturne.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by boultan - dans à vivre
commenter cet article

commentaires

ph& 30/06/2005 18:39

tu veux dire que quand c'est cuit il siffle du cul ? ah nan ça c'est a la cocotte...(suis nulle en maître queue)

boultan 30/06/2005 16:01

ou alors un Petitrenaud à l'éttoufée (suffit de tirer sur le noeud-pap')

ph& 30/06/2005 15:56

j'ai faim... (mais sans Petitrenaud berk)

boultan 30/06/2005 08:02

miam !

mocheté héhéhé 30/06/2005 07:57

T'as qu'à remplacer par cuisine TV... Quand Carine Tessandier est en forme, ça vaut son pesant de noix de cajou grillées... la nana gaulée comme un dogue allemand boulimique qui te verse un demi litre d'huile pour faire cuire des patates en commentant "un bon peu !"

aïe aïe ! sensibles du foie s'abstenir...


ET pis y'a aussi Jean Luc Petitrenaud (meilleur pote de Blanc Franquart (le papa oui oui) avec sa galoche de menton qui vient dans ttes les épiceries et restos s'empifrer en poussant des vieux soupirs extatiques et se tirer 5 min après comme un goujat (doit être sympa au pieu çui là tiens !)

Et Nigella et son quintal qui fait de la cuisine British et grasouille en simulant un orgasme ttes les 5 minutes...
Laisse-moi te dire que Robu et sa tête de veau peut retourner se griller des sardines au Père Lachaise avec Maïté... la nouvelle cuisine a pris la relève... oui oui !