Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 16:36
  •   
  • "Il n'y a que les gens médiocres pour penser à tout" disait Balzac.
  •  
  • Fini la politique, l'étouffoir tombe comme un rideau lourd sur la vie publique française un temps ragaillardie par l'élection.
  • Le peuple a choisi de ne plus choisir.
  • Le peuple a choisi de rejeter la démocratie participative pour remettre son destin entre les seules mains d'un petit groupe d'hommes et de femmes omniscients, ceux qui parlaient le plus fort, ceux qui pensent à tout, ceux qui le voulaient le plus.
  • Le peuple a choisi d'assurer l'indépendance de la classe politique vis-à-vis de la finance en acclamant un président qui choisit  pour témoins de mariage Martin Bouygues et Bernard Arnault, une ministre de l'enseignement supérieur née à Neuilly-sur-Seine d'un père aujourd'hui président de Bolloré Télécom (filiale d'un armateur maltais connu), un ministre de l'immigration né à Neuilly-sur-Seine d'une lignée de grands banquiers, un premier ministre qui co-écrit son programme avec Olivier Dassault, un ministre des finances ami et avocat de Bernard Tapie, etc.
  • Le peuple a choisi, pour impulser l'évolution des moeurs privés et de la moralité publique, Christine Boutin et Alain Juppé.
  • Le peuple a choisi de confondre Culture et Communication, Immigration et Identité nationale, Jeunesse et Santé.
  • Le peuple a choisi de croire que les baisses d'impôts - ciblées sur les plus hauts revenus - vont permettre le désendettement vaguement problématique du pays, que la défiscalisation (pour l'heure anticonstitutionnelle) des heures sup' poussera les entreprises à embaucher, que la défiscalisation des intérêts de prêts immobiliers crèvera la bulle immobilière, que l'adoption d'un nouveau traité européen au parlement satisfera les tenants (majoritaires) du non, que l'instauration en force d'un service minimum dans les transports fera autre chose que braquer des syndicats qui avaient pourtant accepter des modes d'anticipation concertée fonctionnant bien à la RATP et à la SNCF, que le bouclier fiscal bénéficiera à d'autres qu'à la fraction la plus extrêmement riche de la société, que l'instauration de peines planchers, qui va à l'encontre de tous les accords juridiques internationaux, servira à autre chose qu'à gaver les prisons sans sortir les récidivistes en question de leur spirale délinquante, que le futur ministère de l'immigration et de l'identité nationale aura d'autres méthodes que celles employées lors de la dernière vague de régularisations au cas par cas (avec des quotas dictés avant même l'examen des dossiers, et respectés in fine).
  • Le peuple a choisi de cautionner les retournements de veste les plus improbables, élevant l'opportunisme bien au-dessus de la dignité.
  • Le peuple a choisi de gober la "rupture" en reconduisant les mêmes hommes aux postes clés.
  • Pendant ce temps-là, François Bayrou a choisi de ne pas choisir, tuant dans l'oeuf un mouvement dans lequel s'est reconnu un français sur cinq.
  • Pendant ce temps-là, le Parti Socialiste a choisi de ne pas choisir entre Fabius et DSK, entre la femme et les hommes, sacrifiant les législatives sur l'autel du futur dépeçage quinquénal du parti.
  • Le peuple a choisi, peuple souverain devenu roi fainéant.
  •  
  • "They said you get what you deserve, and all they said was true" chantait Harriet Wheeler.
  •    

 

  •   
     
     

Partager cet article

Repost 0
Published by boultan - dans à s'demander
commenter cet article

commentaires

Der Fisch 22/05/2007 22:47

Quelqu'un peut me passer le pain ?

pero 22/05/2007 13:30

Moi présenté comme ça, ça m'a convaincu ce programme, c'est tout moi : je suis bourré de contradictions, donc je me sens représenté. Où est-ce qu'on vote?

boultan 21/05/2007 16:24

"fermeté et humanisme", c'est scotché au siège du charter mais avec une boisson gratuite et un bisou de Roselyne.
(Amnesty aurait particulièrement protesté sur ce dernier point)

Makhno 21/05/2007 16:07

Quant au ministre de l'identité nationale et de l'immigration, il vient de déclarer qu'il s'attaquerait au dossier de l'immigration avec "fermeté et humanisme". La dépêche ne dit pas s'il a réussi à prononcer cette phrase sans pouffer.

Makhno 21/05/2007 15:07

Vince Sarkozy ? C'est la pochette d'une reprise de "Brand New Cadillac" en italien ? Le retour des YéYés se confirme...