Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2005 5 19 /08 /août /2005 00:00

Un type vient de courir devant mon bureau. Il avait quoi, 10 mètres à parcourir. Il a donc dû gagner une ou deux secondes, à tout casser, en les parcourant au pas de course plutôt qu'en marchant tranquillement. Mais c'est pas grave, il est content, il est dynamique, il en veut. Dix heures du mat', en plein mois d'août, tu penses bien que le sort du monde ne tient qu'à ces deux secondes gagnées. Heureusement, on m'a interdit d'amener des armes à feu, parait que c'est pas des manières pour faire un plan social. Mais je garde une agrafeuse planquée dans un tiroir. Bref.
Avant ce regrettable incident, j'étais en train de parler d'Henri Guillemin. Les plus vieux l'ont peut-être vu dans la boite à images alors noires et blanches, racontant une heure durant, sans notes ni prompteur, des pans d'histoire aux masses communo-gaullistes. Les plus jeunes ont pu bénéficier des retransmissions desdites émissions sur les chaines d'histoire câblées, satellisées ou téhènntées. Archétype du social-chrétien d'après-guerre (un modèle disparu aujourd'hui), Guillemin combine une érudition qui force le respect, un parcours sans tâche (qui lui vaudra de fuir la Gestapo en 42), des amis fidèles (Sartre, Mauriac, Claudel), et, surtout, un non-conformisme qui fait le charme de ses biographies historiques, dans lesquels, à contre-courant de l'époque, il fustige Napoléon et défend Robespierre, rabaisse Voltaire et réhabilite Rousseau, admire Hugo, Zola et Lamartine. Catholique antipapiste, laissant les honneurs et les breloques aux moins doués que lui (les Druon, Decaux - "Il y a des vérités qu’on ne saurait dire, ni même écrire, en habit de carnaval" disait Bernanos), il ne fut guère apprécié des politiques, hormis Mitterrand, ce qui n'étonnera pas.

 

(photo Erling Mandelmann)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by boultan - dans à lire
commenter cet article

commentaires

boultan 21/08/2005 20:03

tellement indésirable qu'heureusement qu e j'ai mes entrées chez Gibert pour trouver ses bouquins en occase, parce que les rayons des Fnac n'en débordent pas...

SP 21/08/2005 19:46

Il est très bien ce Guillemin.
Comme il s'emporte et lit jamais ses notes, des fois il dit des bêtises énormes, mais c'est un fameux conférencier (et puis bon, un type qui déteste Buonaparte ne peut pas être foncièrement mauvais).

Juste un truc à rajouter : à moins d'être Suisse ou Belge, même les plus vieux d'entre nous auraient eu du mal à s'en souvenir, car à la différence du duo Decaux/Castellot (aka le "Ici Paris" de l'histoire) Guillemin était indésirable à la télé française et dans les milieux de l'histoire franchouillarde.
Bah oui, c'était tellement évident que Buonaparte était un génie transcendant, Robespierre un monstre innommable et Jeanne d'Arc une illuminée fanatique, comment pouvait-on oser dire le contraire ?

boultan 20/08/2005 17:08

Fischtre alors !

der Fisch 20/08/2005 15:43

Boubou : Je crois ne sais pas très bien, je... BOUBOU mon amour mon éternité viens dans mes bras et enfantons de ce pas !
Sissi : Tu as raison c'est lamentable !
Vita : Je voulais juste dire ici (maladroitement, mais on ne se refait pas) que l'intérêt du personage dépassait sûrement ce type de distinction et qu'il me semblait plus important de faire ressortir ses qualités propres (son non-conformisme et ses prises de positions) plutôt que d'insister sur sa relation à un mouvement, même s'il est indispensable de l'y resituer comme l'a fait Boubou pour essayer de le comprendre. Donc oui j'aurai dû dire "JE" m'en tape un peu, mais surtout j'aurai dû expliquer que c'est juste sur ce coup là parce comme je l'ai dit le truc et le machin c'est interessant. Je ne vais pas ressortir le peu de culture qui me reste sur le débat (j'ai des bouts de Max Weber dans un coin et des bribes de d'épistémologie et de sociologies en vrac mais l'alzheimer ayant frappé trop tôt je finirai un fois de plus par me perdre) bref je te rejoins ma soeur, j'ai juste trop l'habitude d'écrire des conneries lapidaires pour pouvoir mettre mon grain de sel de manière pertinente quand le débat s'élève un peu.

vita-nuda 20/08/2005 11:52

Mon cher der-fisch, pourquoi "on" s'en fout etc? "tu" t'en fous etc. Mais c'est pas vrai elle posait donc une vraie question?
social truc ou social machin a donné une orientation industrielle bien différente car principes et valeurs différents, mais bon hein on va pas se faire un débat historique sur le rapport religion état société.
voilà voilà.
c rien une discussion de la famille Vian.