Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2005 4 29 /09 /septembre /2005 00:00

Si t'es un homme, un vrai (ne me demandez pas ce qu'est un faux homme, hein, moi mes modèles c'était Buck Rogers et Gérard-le-compteur-de-serviettes dans Les filles d'à côté), t'es prêt à tout dans la vie, même à prendre le risque de re-subir Roméo & Juliet. Donc, comme tout le monde t'a dit que c'était plaisant, tu vas voir Shane Black's Kiss Kiss Bang Bang. Et c'est vrai que c'est le polar le plus plaisant depuis, allez, Ocean's Twelve peut-être, utlra-référencé (du générique piqué à Catch me if you can aux clins d'oeil appuyés à Pulp Fiction et autres) et souvent rigolo, ce qui fait qu'on oublie le scénario foutraque. Le film vaut surtout pour Robert Downey Jr, à la limite de l'auto-parodie (mais, à moins qu'on échange tous ses organes contre ceux d'une bonne soeur crêtoise, cet homme va mourir et vite, alors il faut en profiter). Val Kilmer, déjà vu en léger progrès dans Alexandre (1), devrait savoir jouer la comédie dans une vingtaine d'année, à condition qu'il arrête la cortizone. Et Michelle Monaghan colle assez bien avec ma charte graphique. Mais j'avoue que le grand frisson a surtout été de revoir Corbin Bernsen, qui joue un ancien acteur de La loi de Los Angeles, et ça tombe bien parce que c'est un ancien acteur de La loi de Los Angeles, figure-toi (si, le blond qui se la mettait sur l'oreille à la fin de chaque épisode alors que le brun ténébreux culbutait la peroxydée à bouche de saumon tandis que le petit gros frisé se cognait la quinqua-chic)(tu n'as donc aucune culture ?!).

 

(1) Je me rends compte que tu n'as pas eu droit à une critique de ce chef-d'oeuvre qu'est Alexandre, sorti bien vite en DVD (c'est à ça qu'on reconnait les bonnes bouses), alors voilà ce que j'en pensais à la sortie :
 
Ratage à peu près complet, étonnant de la part d'Oliver Stone qui, sans être un grand cinéaste visionnaire, n'est pas non plus le premier tâcheron venu.

- Les dialogues donnent la fâcheuse impression de suivre un cours de vulgarisation d'histoire et de mythologie grecque. Pas un "passe-moi le sel" qui ne sois suivi de "par Sirtaki, fils de Rahan, digne successeur du grand Hoummos". Lourdingue au possible
- La musique, signée Vangelis et, comme à l'accoutumée, lourdingue et pompeuse à souhait, gâche pas mal de scènes
- Collin Farell, vaguement crédible en Alexandre ado en proie au doute, n'a en revanche rien d'un conquérant - avec ses cheveux longs décolorés, on a surtout l'impression qu'André Agassi période 90s va jouer un Grand Slam en Inde. Ses généraux sont indifférenciés malgré les 3h que durent le film, à part Hephaiston et son éternelle moue-boudeuse-d'homo-viril-au-grand-coeur.
- La psychanalyse assenée au marteau-piqueur, à faire passer Ménie Grégoire pour l'inspiratrice de Freud
- Des pelles de symboles tout en finesse, genre l'aigle royal qui plane au-dessus d'Alexandre (jamais il se pose, JAMAIS)
- Une "localisation" des plus farfelues : à part Angelina Jolie qui s'est efforcée de prendre un accent vaguement grec, les autres parlent en Anglais d'Oxford - voire, pour certains, avec un gros accent irlandais - et écrivent sur leurs papyrus en vieil anglais (sic)
- Des décors décevants au possible. La première scène, en plus d'être chiante (Hopkins en Pharaon, mouarf), se situe dans un décor de carton-plâtre auquel on ne croit pas un instant. La suite est à l'avenant : alors qu'Alexandre est censé traverser des coins sublimes, on n'a droit qu'à quelques riffs et morceaux de désert marocains. La palme revient à Babylone, cité qui, à vue de nez, compte plusieurs millions d'habitants, avec des tours à faire pâlir le World Trade Center.

Les points positifs :

- Angelina Jolie est plutôt bonne dans son rôle
- A côté de Farell, même cette endive de Val Kilmer ressemble à un acteur
- Bucephale, le cheval d'Alexandre, est sublime
- Une ou deux scènes à sauver, comme par exemple une danse indienne de toute beauté, et quelques plans de la bataille finale avec les éléphants

Partager cet article

Repost 0
Published by boultan - dans à voir
commenter cet article

commentaires

live forever 30/09/2005 15:31

pfiou... tu me rassures...

boultan 30/09/2005 15:07

J'ai la carte UGC. Et je vais voir tous les films avec Scarlett, mais pas le plus grand des hasards ils oscillaient du potable à l'excellent. Bon, j'ai quand même failli aller voir "Il ne faut jurer de rien" pour Mélanie Doutey...

live forever 30/09/2005 14:56

attendez... personne n'est jamais allé voir un film pourri pour aller se rincer l'oeil? personne n'a la carte ugc?

boultan 30/09/2005 12:13

t'as un ex qui ressemble à Downey Jr ? tu vas recevoir des mails intéressés toi :-D

Ltm85 30/09/2005 12:09

Il est bon ce film, il est bon. Ok, je suis flamby devant Robert, y'a pas plus à croquer (en même temps me rappelle un ex, sais pas si c'est bon signe), mais même kilmer je l'ai trouvé marrant dans son rôle de tapette surgonflée.
Mais sinon suis jamais allée au ciné pour voir des fesses...tsss. Encore moins celles de Brad, quelle horreur, je vais faire des cauchemars!(pas vu Alexandre, et du coup pas envie)