Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 00:53
 
 
L'air de rien hier on m'a honteusement privé de ma beuverie de bar plein de rugbymen un brin en avance sur la troisième mi-temps alors que je m'étais préparé psychologiquement pour, donc frustration, donc après la journée peinture j't'avoue que le Meursault éclusé devant la junk-TV avec le lien virtuel mais bien réel des unes et des autres n'avait rien de pitoyable, des fois boire tout seul c'est juste jouissif, surtout avant l'avis de tempête, mais enfin j'ai dû trop boire parce qu'à un moment y'avait dans la télé Laetitia Casta toute nue, Adjani échappée d'un nid de frelons et un arabe qui chopait des statuettes au lieu de juste faire rire la foule.
 
 
http://28.media.tumblr.com/tumblr_kydd8rb1cS1qz9qooo1_r1_500.jpg 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by boultan - dans à voir
commenter cet article

commentaires

Lelapin 01/03/2010 16:48


moi j'ai aimé la Casta et son accoutrement si cinématographique justement, 
et ces cheveux ! elle n'aurait pas fait tâche chez Fellini 

Lemercier me fait marrer comme d'hab

Le reste était chiant comme d'hab

Sinon, plus important : je valide le Meursault, j'espère qu'il était vraiment bon ! 


series 28/02/2010 22:42


je n'avais pas lu Nelly mais je suis raccord à 200% elles sont où les Moreau, les Girardot et autres? on n'en fait plus des comme ça....


series 28/02/2010 17:01


same old same manquait plus que sean penn et foresti pour me faire marrer


Nellyyyy 28/02/2010 13:48


Adjani et son visage comme pris dans la cire, s'est revendiquée arabe et rappeuse, en-dehors d'être déglinguée, fragile, touchante, pas si folle... Ce qui me fait plus peur à voir c'est
les actrices sans faute, là où il faut comme il faut, et si le visage est figé n'est-ce pas dans la crainte du faux-pas, de perdre une place durement acquise à l'aide d'une volonté de fer et du
hasard, chacune dans son genre Marion Cotillard, Mélanie Laurent me glacent... Les places sont chères dans le haut du panier du cinéma, et temporaires. Est-ce que y'a un truc spécial pour les
femmes, une difficulté à être, à être légitimes, dans ces eaux de requins, où l'enjeu est le pouvoir beaucoup plus que l'art ou l'amusement... 
La Casta était à poil, à seins, elle est gracieuse et ne rougissait presque pas de cette situation fort gênante (forte de son ancien métier de mannequin ?). C'était peut-être pensé comme un moyen
d'exister comme "les autres" ne pourraient pas le faire, être plus glamour que les Cotillard & co. Et Balibar, que mes camarades cinéintellos adorent, elle est intéressante sa dinguerie ...?
 Y'a encore du boulot pour les femmes avant qu'on s'amuse...pour de vrai