Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 23:50

  


Je regarde Deleuze qui raconte qu'il était à Carnot dans la classe de Guy Moquet avec Merleau-Ponty parmi les professeurs, une époque quand même, et qui dit qu'écrire c'est toujours devenir, et je commence à peine à entrapercevoir ça, ce n'est pas devenir ce que l'on écrit bien évidemment, c'est devenir, point barre, mais il y a d'autres moyens de devenir, qui comme l'écriture passent par la vie, le témoignage de la vie, la vie devant soi et pas sa petite affaire privée, d'autres moyens qui se rapprochent parfois de la peau, de ces sous-bois et de ce que ça déclenche comme devenir, qui passe par les mots aussi, tu sais j'aime cette expression, prendre langue avec quelqu'un, si tu me demandes à quoi je crois voilà, je crois que ça c'est possible.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by boultan - dans à vivre
commenter cet article

commentaires

der Fisch 03/04/2010 16:53



Je ne dansais pas vraiment, je me déplacais de manière incongrue en faisant des pas dans des directions à chaque fois différentes. En tout cas merci pour ton post, car outre le fait que
c'est digne toi (= sorte de compliment inside) ça m'a donné envie de regarder l'abécédaire de Deleuze que j'avais vu en partie il y a qq années, et c'est vachement bien.



cee 01/04/2010 18:30



Tu nous fais Montreuil les bains ?


 


( je sais pas, l'effet maillot... ça m'inspire...)



boultan 01/04/2010 11:57



ficelle : pour sûr


marc E : c'est drôle, je ne savais pas à l'origine que c'était Miossec qui avait écrit les paroles de cette chanson, Mon homme blessé (oui j'étais un peu amoureux de Valérie Leulliot avant)


Fisch : tu ne peux plus faire le flétan muet, je t'ai vu danser 



der Fisch 01/04/2010 10:54



(...)



Marc E 01/04/2010 10:54



Moi aussi j'y crois.... c'est même tellement possible que c'est exactement ce que je fais en
venant lire chacun de tes nouveaux billets.... parce que c'est ça finalement que tu nous proposes, de prendre langue avec toi....


Et, même si c'est un peu unilatéral (alone together), c'est appréciable.... vraiment, je
veux dire... ces témoignages de la vie...ça peut même de temps en temps toucher à la grâce (« mon homme blessé »).


Mais bon, parfois, j’aimerai que tu puisses continuer à « devenir », tout en
reprenant ta chronique de la Nouvelle Star… ou alors, juste le faire parce que ça m’amuse….