Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 07:54
 
 
En dépit de sa monotonie grisâtre j'ai pas mal accroché à l'adaptation de La route, mais du coup la sortie de salle était un peu compliquée. Je veux dire, tu passes deux heures avec de précaires survivants étouffés dans une nature morte peuplée de cannibales, tu sors et paf, vingt mètres plus loin t'es au milieu d'une foule de touristes en fourrure devant la façade illuminée des Galafs, ça brille et ça klaxonne et ça grouille de partout, l'écart était trop grand, j'étais perdu d'un coup, je me suis adossé quelques minutes contre un mur avant de pouvoir traverser le carrefour, puis je me suis réfugié au Général Lafayette pour appeler ma mère en lisant l'Equipe qui trainait (à chacun ses doudous) et après des choristes russes se sont mis à improviser des volutes orthodoxes à tue-tête au milieu du bar et, si j'en crois mes voisines de table toutes gloussantes d'émotion, le syndrome "oh oui Michel Strogoff, chante-moi encore la rudesse sibérienne" fonctionne toujours à plein chez les dames d'un certain âge.
Mais bon, il m'a quand même fallu attendre la deuxième coupe de champagne en bonne compagnie pour revenir complètement chez les vivants.
En même temps, Mc Carthy un dimanche pluvieux de décembre, faut être con aussi.
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by boultan - dans à voir
commenter cet article

commentaires

boultan 08/12/2009 14:03


Evidemment mais, ce qui passe dans un roman ne passe pas forcément à l'écran


Carla 08/12/2009 11:22


En dépit de sa monotonie grisâtre... ah ah ah mais le roman lui-même est d'une monotonie grisâtre !


melo 07/12/2009 18:33


il y a mieux. un dimanche soir pluvieux de décembre. faut être conne aussi.


boultan 07/12/2009 17:42


évidemment les dames c'était celles du bar, pas les adolescentes du dîner hein


annak 07/12/2009 13:46


"Les dames d'un certain âge" ha ha ha, j'adore.

La route le dimanche de pluie en soirée c'est ton côté kamikaze... Banzaï