Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 00:01
 
 
C'est étrange quand même ce Di Caprio, qui a initié sa carrière par la grâce d'un physique avenant et qui aujourd'hui n'a plus de physique, littéralement, juste un regard et une voix, qui est très bon hein, s'il y a cinq acteurs à Hollywood il en fait assurément partie, mais enfin, obligé de porter systématiquement un peu de barbe pour s'identifier, bref, donc Shutter Island n'est peut-être pas le meilleur Scorcese mais on s'en fout, si tu n'as pas lu le livre et que comme moi tu as l'imagination d'un flétan le twist s'avère fort efficace, ce qui fait quand même 50 % de l'intérêt d'un thriller, tout le contraire de celui de Polanski, Ghost writer, tout mou tout téléphoné, aussi crédible et palpitant qu'un téléfilm sur NRJ12, à oublier, mieux vaut en revenir à Léo et Revolution Road le si bien nommé et ses dialogues parfaits de couple en embrouille, ces dialogues de sourds (et les sourds parlent fort) où l'on retombe sans cesse sur les mêmes schémas mentaux, où l'on sait deviner l'autre trois répliques à l'avance, et ça rend fou, où l'on se ment si bien, Kate Winslet dit dedans quelque chose comme "the truth is still here, we just became better liars", la vie en boucle, la révolution pour toujours revenir au point de départ, comme dans Shutter Island finalement, Leo en boucle, essayant de revivre l'étincelle pour mieux l'appréhender, l'étincelle magique ou abominable, essayant de revenir sur ses pas pour prendre les bons rails cette fois-ci, comme si c'était possible, comme si ça n'était pas déjà trop tard, douce névrose lancinante, comme dans Aviator aussi, un film sur le déraillement, même si c'était des avions tu vois ce que je veux dire, c'est drôle ce type qui fait des films dans des bateaux et des avions et des voitures qui déraillent systématiquement et lui qui s'échine qui insiste qui y revient, grand acteur de la névrose.
 
(Après, la question c'est : pourquoi je tombe et je m'arrête sur les films de Di Caprio essentiellement quand je suis célibataire. Tu le sens le gros parallèle névrotique ? Et bah je t'arrête tout de suite : c'est juste que j'ai tout plein de temps pour voir tout ce qui sort)
(J'en suis à peu près sûr)

 
 
http://boulyzekid.free.fr/blog/la-follia-di-howard-hughes-leo-dicaprio-in-the-aviator-13839.jpg 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by boultan - dans à voir
commenter cet article

commentaires

peekaboo 09/03/2010 22:51


flat ou fluffy... that's not the question,
on the radio...


boultan 09/03/2010 00:31


'me demande quand même si c'est pas une façon détournée de me signifier que j'ai un physique de radio


peekaboo 08/03/2010 14:19


carrément !
(et au passage j'ajoute un "s" à "tu devrais" de mon premier commentaire...)
ils étaient un peu mou du genou hier, il faut quelqu"un capable de relancer la polémique et arrêter ces consensus, tu es LA personne qu'il leur faut, je vais leur écrire, tiens !


boultan 07/03/2010 21:04


ah toi aussi t'es étonnée qu'ils ne m'appellent pas !


peekaboo 07/03/2010 20:53


tu devrai aller parler au masque et la plume que j'écoute en lisant ta critique... au moins, il y aurait eu un peu d'animation !