Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 22:56

 

 

Malgré toute l'horreur salariale de la situation, ce pot de travail obligatoire parce que big boss s'invitant il valait mieux être là et poli, ces quatre bouteilles de mauvais champagne glacé et ces assiettes en plastoc remplies de gâteaux mous Auchan (oui, un peu comme dans l'excellent Mammuth), y'a quand même un truc qui m'a titillé pendant une bonne demi-heure (soit cinq ou six coupes, l'ennui donne soif), et soudain l'illumination, je demande à l'oreille de mon collègue de confiance dis, le big boss, il n'aurait pas exactement la même voix et le même phrasé que Roland Giraud, il écrase difficilement un gros rire et acquiesce, et là on se retourne, on observe le chef de pub hableur et lourdingue comme Boujenah et le rédac'chef gentiment pince sans rire comme Dussolier, putain on a la triplette, manque plus que le couffin, vite on a saisi des coupes pour se donner une contenance mais on avait bien du mal à ne pas pouffer et peu après j'ai fui, je suis faible j'ai fui avec ma coupe en rigolant dans les couloirs

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by boultan - dans à vivre
commenter cet article

commentaires

Benrouf 11/05/2010 10:49



Suis bien d'accord, la scène du pot de départ est une petite merveille.


Potache va (mais ayant moi-même un DRH sosie physique ET vocal du Professeur Rollin, je ne peux que compatir).