Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 15:05
 
 
A deux mètres de moi dans l'avion, débordée par son gosse chiant sous le regard bovin de son mari dont le caleçon vert bouteille à motifs cowboys dépasse de son jean pourtant remonté trop haut, se trouve le sosie quasi parfait de Robin Wright, époque Forrest Gump.
C'est assez perturbant.
Robin Wright.
Kelly Capwell, bordel !
(et avec la même tristesse dans l'oeil)
Forcément je ne peux pas m'empêcher de la regarder, comme un jeu des sept erreurs vivant (et blonde), note bien que le sosie d'Alain Peyrefitte m'aurait interloqué aussi mais enfin, tu vois quoi.
(Robin Wright.)
Bref.
Je passe une partie du vol à regarder à travers le hublot, le survol de l'Amérique du Nord par temps dégagé peut généralement être décrit par l'épithète wouaouh.
(Oui, comme Robin Wright, mais tu ne m'aides pas, j'essaie de penser à autre chose).
Comme j'ai moyen envie de mater Le Petit Nicolas sur un écran vert/jaune de neuf centimètres de diagonale ni sur n'importe quel écran d'ailleurs (QUI choisit les films diffusés dans les avions ?!), je lis, en jetant un coup d'oeil au hublot à la fin des chapitres pairs et en jetant un un coup d'oeil à Robin Wright à la fin des chapitres impairs, je lis le Retour d'URSS de Gide (tu l'crois tu l'crois pas c'est pareil mais ce Staline n'était pas si sympatoche que ça en vrai), je lis le dernier Nicolas Rey et dieu sait que ce garçon m'est sympatique à cultiver son côté nounours-brillant-drogué-fragile mais enfin de là à justifier ce genre de littérature sous-beigbédienne il faut pas non plus pousser Nico, tu m'as pris pour la première trentenaire désillusionnée venue ou quoi. J'ai lu aussi Tijuana mon amour parce que c'est un chouette titre et que je lis toujours du Ellroy quand je viens en Californie même si je suis trop couard pour aller à Los Angeles.
Ma voisine (pas Robin Wright, celle qui nous sépare Robin et moi) oublie sa terreur de l'avion (à l'atterrissage l'explosion de stress transformera cette responsable marketing bien mise en machine à injures) en rigolant trop trop bien devant Le Petit Nicolas, tandis que sa copine distante de quelques sièges, claustrophobe shootée à mort avec des médocs que visiblement elle ne supporte pas, vomit toutes les heures comme un coucou suisse sous l'oeil étonné des enfants alentours.
Je suis d'une humeur de fée.
La première clope en descendant de l'avion, c'est comme la première clope de ta vie, avec le soleil dans les yeux ça tourne un peu mais j'aime bien, et franckly, I could use some dazzling these days.
(Et comme là je me suis réveillé à 3 h du mat', j'ai pu renouer avec TBS, la chaine qui ne passe que des films avec Sandra Bullock, Jennifer Anniston ou Drew Barrymore, uh uh uh)
 
 
http://boulyzekid.free.fr/blog/P1000345.jpg 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by boultan - dans à vivre
commenter cet article

commentaires

iT had to be you 10/02/2010 14:49


Tu regardais Santa Barbara ?!


Lelapin 08/02/2010 09:51


Enjoy
mais n'oublie pas d'écrire, on voyage un peu aussi 


annak 07/02/2010 21:45


Haaa encore, encore, envoies-en plein des comme ça :-)


phed 07/02/2010 17:26


ça m'fait trop d'Penn pour toi...