Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 21:05
 
 
Je lui disais que le dimanche c'était le seul jour d'ennui véritable de mon enfance, ces déjeuners avec les grands-mères, la vraie et la fausse, la fausse était plus sympa que la vraie bien sûr, elle ouvrait son porte-monnaie et ne me regardait pas comme le fruit d'une erreur de casting, la vraie était une teigne demi-folle qui condensait tous les mauvais côtés de ma mère chez qui ils étaient heureusement étouffés dans l'oeuf par l'oeuvre d'un chromosome y des plus joyeux, bref les dimanches c'était l'enfer, pour toi aussi non ? l'amour du risque et Jacques Martin, ou alors cette campagne si triste, plus de monuments aux morts que de bosquets, je ne sais pas quel jour on a décidé d'arrêter ces conneries de déjeuners familiaux du dimanche (peut-être quand toute la famille est morte) mais ça a été un putain de pas en avant pour mon humanité, déjà Noël et les mariages c'est bien assez d'occasions pour faire Festen, en fait les seuls dimanches rigolos c'étaient ceux des élections, j'aimais bien ça, les politiques à la télé, déjà parce que mon père balançait encore plus de gros mots que d'habitude et puis ils me faisaient rire, et déjà je trouvais les gens de droite plus désagréables, aujourd'hui je ne m'ennuie plus jamais le dimanche mais je trouve toujours les gens de droite plus désagréables.
 
 
http://boulyzekid.free.fr/blog/tumblr_kvw4gksZJs1qzpnmeo1_500.jpg 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by boultan - dans à vivre
commenter cet article

commentaires

ficelle 15/03/2010 17:06


En ce moment, où tout se désingue, moi je rêverai d'un de ces repas de famille chiants comme dans mon enfance… où tout le monde serait autour de la table en chair et en os.


Marc E 15/03/2010 12:00


Moi j'ai eu la chance d'avoir des parents à qui on avait pourri les dimanches de leur enfance..... moralité, chez nous, c'était plutôt free style ce jour là : chacun faisait ce qu'il voulait,
mangeait quand ça le chantait, on se croisait (ou pas), on se parlait (ou pas). Bref, le vrai jour de la semaine avec zéro contrainte (en même temps, on m'avait forcé à ranger ma chambre le
samedi).

Moralité :  gardons espoir, l'espèce peut s'améliorer avec les générations....

Revers de la médaille : le dimanche ça reste, de toute façon, la veille du lundi.... et à un moment sonne le gong qui t'oblige à te plonger un peu dans ce qui t'attend les prochains jours....

Je crois que chacun a eu son petit jingle dominical (généralement télévisuel), marquant le début du dimanche soir tout moisi : générique de Stade 2, de 7 sur 7, séquence annonçant le film du
dimanche soir sur la Une (EWF me file le blues maintenant, réflexe pavlovien....)


Benrouf 15/03/2010 10:55


Moi on me prévenais 2h avant.. Le daron qui débaroule dans la piaule à 9 du mat un dimanche : "On va chez Mamy" "Mais si on te l'avait dit". Je ne sais pas, c'était peut être pour me préserver d'un
stress inutile et ne pas flinguer mon samedi soir...


peekaboo 14/03/2010 23:57


j'aime bien le dimanche soir, je viens lire ici, et c'est pas désagréable. du tout.