Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 00:16
 
 
C'est vendredi soir, l'avenue est toute embouteillée et mon sublime briquet avec le Parthénon floqué dessus m'a lâché juste quand j'attaquais le dernier paquet de Lucky des Cyclades. C'est un signe, plusieurs même, une floppée de signes, le plus facile à avouer étant : besoin de vacances. En attendant j'ai reçu un colis de vin et comme quitte à boire pas trop autant boire bon, maintenant je ne commande plus que du bon (et quasiment au prix de la piquette de l'arabe du coin)(enfin c'est une expression, y'a même pas d'épicerie arabe dans mon coin, c'est très surfait le 93)(y'a pas de SDF non plus, ils ont disparus en passant le périph')(ah, ok, ils dorment sous le périph', c'est pour ça). L'étiquette du Chasse-Spleen m'a fait gentiment ricaner, mais je ne l'ai pas ouvert, j'avais eu mon compte à déjeuner. C'est le souci : entre bosser dans un open space sinistre et déjeuner jusqu'à pas d'heure avec des gens de bonne humeur, j'ai toujours su choisir. L'autre souci c'est que j'ai beau être efficace le matin, j'aime pas me lever tôt. Mais je m'y suis mis, par mimétisme, et c'est vrai que, c'est de la vie en plus, le matin, et pas de la vie qui ressasse sa journée finie, non, de la vie toute fraîche, de la peau de bébé. J'entend le couple d'oiseaux de l'arbre d'en face qui tuituite tant et plus, je crois qu'ils se font l'amour très fort ou bien ils débattent de l'identité nationale du rouge-gorge ou de je ne sais quoi qui préoccupe les oiseaux habituellement, mais vraiment ils tuituitent à tue-tête comme des imbéciles heureux, c'en est assourdissant, on dirait un de ces films italiens d'après-guerre où mari et femme parlent si fort qu'on ne sait pas trop s'ils s'engueulent ou si c'est juste comme ça. Moi j'essaie de bosser à mes à-côtés histoire la prochaine fois d'acheter du vrai Chasse-Spleen et pas l'héritage, du vrai Chevalier et pas juste l'esprit, mais je crains que la vérité soit ailleurs que dans le vin. Je préfère penser à Bruges, je vais aller à Bruges aussi je me suis dit, j'aime bien ces villes médiévales toutes froides comme celle où j'ai grandi, curieusement ça me met du baume au coeur les vieilles pierres et la buée dans la bouche, un peu comme Joy Division ne m'a jamais foutu le bourdon alors que certains tchaka-poums dits festifs si, d'ailleurs je ne sais pas ce qu'il y a de plus sinistre au monde qu'une sortie de boite de nuit de province à 5 heures du matin, la même boite à 23 heures, oui, peut-être.
L'avenue s'est dégagée, il n'y a plus de voitures, on n'entend plus que le tuitui de Sophia et Marcello.
 
  
 
http://boulyzekid.free.fr/blog/1232616285515_00e2bdd8.jpg 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by boultan - dans à vivre
commenter cet article

commentaires

Cat 13/12/2009 23:16


Le spoir d'hiver, c'est très joli. :)

Et j'avais lu "le chasse-spleen d'espoir d'hiver, perso. C'était bucolique comme des flocons frais.

  Cat


boultan 12/12/2009 20:36



ou alors le spoir ça serait l'avalage effréné d'alcool de poire élevé au rang de sport



annak 12/12/2009 20:25


Je crois que je ne vais pas tarder à ne plus corriger mes fautes de frappe.
Y'en a trop.
Le soir donc. (en même le "spoir" ça fait néologisme d'espoir nocturne...)


annak 12/12/2009 20:23


Ha, le "chasse-spleen' du spoir d'hiver, quelle aventure, quelle aventure... Ton tribute à BB (Biolay pas Bardot)


cee 12/12/2009 01:51


Ah tuituiter le samedi au soleil...* gros soupir*...