Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 16:56

  • Weeds reprend le 8 juin

    youpiyeah
      


  •  


 

Repost 0
Published by boultan - dans à écouter
commenter cet article
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 11:49

  • En dépit de l'enthousiasme de deux loupiots appelés en renfort pour le visionnage de cet éprouvant Spécial chansons d'amour, dès que Mahdi reprend Aïcha, on sent (outre des envies d'éternuer, j'sais pas vous mais moi ça marche à tous les coups, "Aïcha") que du côté des sommets musicaux, ça va être plus être le Morvan que l'Himalaya ce soir. Mélissa tente au moins de nous divertir avec une farandole de fausses notes et une tenue inspirée de Pénélope faisant le mur pour aller patiner à la Main jaune (chacun ses références). Au moins, elle s'amuse, comme Thomas pour qui on a compté 4 morsures gourmandes de lippe inférieure, 9 cassés de reins "Surya Bonaly" et 17 oeillades de biche aux (a)bois - le choix de la sobriété donc.
    Dalé rattrape un faux-cloclo mal embouché en bougeant son petit corps sur le final bien maitrisé de Toi et le soleil : décidémment, avec vingt centimètres de plus, Heidi Klum au bras, deux octaves supplémentaires et un semi-remorque qui lui roule sur la joue gauche (une broutille quoi), on tient notre Seal national. C'est toujours moins que ce qui sépare Soan de Robert Smith (marrante cette manière de toujours mendier avec la main en avant, un souvenir du métro sans doute - subway song ?). Complètement à côté de ses Creepers, le profanateur de tympans se contente de beugler d'une voix monocorde, sans aucune accuracy. "Il aura 4 rouges, au moins" espère la jeunesse cruelle (9 et 10 ans, 0 indulgence), sans succès.
    On oubliera les pauvres Lary et Damien englués dans la soupe comme ces croûtons déjà ramollis qu'on écarte discrètement sur le bord de l'assiette au profit d'autres plus croustillants, telle une Leïla fort convaincante et une Camélia-Jordana certes massacrée par l'habilleuse (tu mets un chiffon trop court et des bottes de motard à un bo-bun et t'as une idée du résultat, très Marilyn Balasko), mais assez pro pour assurer l'essentiel, c'est-à-dire les oeillades à Dédé Manoukian. Le pronostic reste le même : C-J l'emportera en finale grâce à un titre trop trop espiègle et à un autre trop trop sensible, le nutritionniste de Jenifer la rendra cadavérique pour la promo de son album et, après une tournée démarrée dans les Zenith et achevée dans les MJC, on la verra en couv' de Voici à la sortie du Baron, titubante au bras de David Halliday ou de Calogero, avant un come-back en troisième partie de soirée sur W9 où elle reprendra du Sheila et Ringo avec Steve Estitoff et du Liane Foly avec Miss Dominique.

    La vérité, ça manque presque de Susan Boyle.


  •   


  •  


 

Repost 0
Published by boultan - dans à écouter
commenter cet article
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 14:44

  • Après un week-end occupé à poncer cinquante mètres carrés de parquet à la brosse à dent électrique, on avait tout juste la force d'aliter nos échymoses devant la New Vedette. Et encore, on a loupé Thomas, rapport à la tarte aux épinards qu'était pas cuite ou à nous qu'étions déjà cuits à la Suze, je sais plus bien - cette défaillance mémorielle constituant déjà un début de réponse. Heureusement, les deux douzaines de récapitulatifs nous permettront de constater par la suite que Thomas pouvait décidément tout interpréter. Enfin, tout le répertoire compris entre Dalida et Jimmy Summerville hein. Le jury oscille entre le bleu Michou et le rouge Valentino, "au mieux, il finira transformiste, au pire coiffeur-visagiste Saint-Algue". Ou l'inverse. Après, on s'est un peu endormis devant Melissa (qui chante pas mal des trucs pas bien et pleure à la fin, as usual) et Lary, la Queen Latifah albinos (aussi surnommé Miel Pops par mon fils). Heureusement arrive Damien qui se vautre sur L'autre Finistère des Innocents, aussitôt décrite comme "une chanson très difficile" par le jury, comme d'ailleurs 98% des chansons massacrées par les favoris. C'est toujours plus distrayant que la guimauve de Madhi, qui rape comme Dominique Voynet et distille par télékynésie une bonne dose de diabète à des millions de téléspectateurs en arborant son grand sourire perpétuel qui donne quand même envie de lui écraser des clous rouillés sur les joues, juste pour voir. Alors que le gothique-Endemol Soan parvient, lui, à inspirer des bribes de sympathie au fil des émissions, Leïla lasse un peu dans son registre de fofolle et menace de virer Anémone plutôt que Björk (ici on appelle ça faire sa Camille). On profite du passage de Yoann pour attaquer le pain un peu sec avec l'assurance que la mastication sonore ne nous privera d'aucune envolée musicale, on s'interroge un peu sur la prestation limite de Camélia-Daria-Jordana (et sur l'opportunité de ses leggins couleur bronze-qui-miroite) et on finit par s'endormir devant Dalé, épatant chanteur pour mariages et banquets - ou, avec des cheveux en plus, pour incarner Isaac dans un remake du Love Boat.

    La semaine prochaine : un spécial Chansons d'amour. Angoisse.

    PS : reviens Virginie.


  •   

 
  •  

 

Repost 0
Published by boultan - dans à écouter
commenter cet article
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 11:49
  • En vrac :

    - Lio s'est fait une mégafrange (en coupant celle de toutes les candidates) pour camoufler son melon - qui ressortira quand même nettement quand elle hurle "welcome" à Dalé (genre "welcome chez les vrais artistes comme moi, Lio")(faut oser)
    - Antoine a mis une veste à galons pour reprendre Viva la Vida et c'est comme si j'avais mis une mini-jupe bouffante pour chanter du Cindy Lauper : ça suffit pas. Le pauvre Tonio noie sa voix de puceau inrockuptible sous le dégeulis de violons imposé par la prod', c'est pas très charitable.
    - Mickabrel, lui, s'est cru à la Star'Ac et massacre Voyage Voyage qui n'en demandait pas tant. Bons points quand même pour la chorégraphie "je jette ma tête de profil avant le refrain", douce nostalgie du pire d'Alliage, et pour cette brave Desireless qui aura gagné trois sous de Sacem pour renouveller son stock de grands haillons noirs et de lunettes fantaisie.
    - Leïla, c'est un peu la cousine espagnole fofolle de Pauline Esther qui revisiterait à moitié ivre la danse des canards (torse droit comme un i, bras pliés qui battent des ailes, toute la démarche passe dans les genoux). Au moins, c'est rigolo.
    - Pas comme Yasmina qui tente Kiss debout sur la pédale de frein, dommage. Comme Antoine, ça manque de sexe. En même temps elle a seize ans et André Manoukian ne peut pas être partout.
    - "Soan, si tu fermes les yeux, c'est pas si mal", yep. M'enfin, va manger avec des baguettes dans un lit avec les yeux fermés toi !
    - Dalé a commencé comme Michael Bolton et finit un poil plus énervé, Dieu merci. Son drame reste d'être noir, fan de soul et flanqué d'une voix complètement blanche.
    - Merci à Yoann qui s'est vautré avec une application remarquable  en reprenant Axel Bauer avec la virilité d'une endive, et merci au jury pour une belle leçon d'hypocrisie sur l'air du "halala mais pourquoi on l'a pris déjà celui-là ! Quoi ? Hein ? Beau gosse ? Audimat ? SMS surtaxés ? Ovaires en fusion ? Meunonmeunonmeunon".
    - Camélia-Daria-Jordana peut bien reprendre Carla-Bruni-Sarkozy, elle a un petit tremblement cocorosien dans la voix qui la rend malgré tout sympatique.
    - On passera sous silence Charlotte qui groove comme Corinne Charby, Thomas (un peu Mika en moins sobre), Lary Kubiak, Madhi et Melissa qui font le job, et Damien qui, s'il foire sa carrière musicale, pourra toujours faire doublure d'air de chien battu pour Vincent Lindon. C'est mieux que rien.


  •   

 
  •  

 

Repost 0
Published by boultan - dans à écouter
commenter cet article
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 12:17


  • Je regardais un clip de Beirut, enfin, une chanson jouée dans une rue de Paris, et je me demandais pourquoi je scotchais sur ce mec, c'était pas que les chansons - souvent bonnes - et le bordel kusturicien en guise d'orchestration et la bonne bouille de poupon du gusse, non, c'est, une fois de plus, les trémolos dans la voix, les grumeaux, les défauts, les cailloux qui restent dans le gosier et obstruent les cordes vocales jusqu'à les faire dérailler, c'est ça, c'est toujours ça en fait, j'aime bien les trucs un peu gauches, un peu gras, avec des bouts d'humain emporté et empoté à la fois. C'est pour ça que j'aime Balzac et pas Stendhal, je sais plus qui disait que Stendhal avait une écriture blanche mais c'est vrai, on lit Stendhal et on dirait qu'il s'est relu mille fois pour rogner tout ce qui dépasse et c'en est chiant, alors que Balzac c'est parfois lourd, il reste des morceaux de tripaille dans la ponctuation, comme un type qui se rêverait poète mais cracherait des calculs rénaux entre chaque strophes. Le roman balzacien c'est une tour Eiffel en allumettes montée par un spasmophile têtu, dût-il en crever, et d'ailleurs. Les russes écrivaient comme ça aussi, à vouloir décrocher la lune en grimpant ivre mort sur un escabeau branlant. Bref.
    Beirut, donc. Comme Martin Barnard qui chantait sur les très très beaux albums d'Alpha, comme Antony aussi, comme Daphné, si, comme Karen Dalton, comme Nina Simone, comme Morrissey quand il se lâche vraiment, comme les Buckley père et fils, comme Stuart Staples.

  • Ca n'empêche pas d'aimer aussi la perfection, Mozart et Curtis Mayfield.
    (En même temps, même chez Mozart, c'est aussi le pathos qui me remue).

Repost 0
Published by boultan - dans à écouter
commenter cet article
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 14:48


Repost 0
Published by boultan - dans à écouter
commenter cet article
16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 09:48


Repost 0
Published by boultan - dans à écouter
commenter cet article
8 juillet 2008 2 08 /07 /juillet /2008 13:37
  •  
    Dans le mix de juin
    , y'avait


    Air - Empty house
    The House of Love - The Beatles and the Stones
    The Teenagers - Homecoming
    Radiohead - Life in a Glasshouse
    The Smiths - Back to the Old House
    Dominique A - Les Hauts Quartiers De Peine
    Tindersticks - Rented Rooms
    Keren Ann - Ailleurs
    Nick Drake - Place To Be
    Gonzales - Paristocrats


    Pour l'été, un pataquès en deux volumes sexués, avec les garçons d'abord.

   

  •   
    mots-clé du jour :
     Mireille Mathieu / Grosse vulve

Repost 0
Published by boultan - dans à écouter
commenter cet article
8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 14:51
  •  
    Dans le mix de mai
    , y'avait


    Nicole Atkins - The Way It Is
    Holden - Madrid
    Portishead - Hunter
    Daphné - L'insoumise
    Throwing Muses - Not Too Soon
    Micky Green - Shoulda
    Astrud Gilberto - Beach Samba
    Pacific - Sunset Blvd
    Sebastien Tellier - Divine
    Isobel Campbell and Mark Lanegan - Come On Over (Turn Me On)


    et celui de juin s'avère complètement monomaniaque

   

  •   
    mots-clé du jour :
     Hotesse Brive / Pute Brive

Repost 0
Published by boultan - dans à écouter
commenter cet article
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 17:57

(23/12/1929 - 13/05/1988)
 
 

Repost 0
Published by boultan - dans à écouter
commenter cet article