Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 23:50

  


Je regarde Deleuze qui raconte qu'il était à Carnot dans la classe de Guy Moquet avec Merleau-Ponty parmi les professeurs, une époque quand même, et qui dit qu'écrire c'est toujours devenir, et je commence à peine à entrapercevoir ça, ce n'est pas devenir ce que l'on écrit bien évidemment, c'est devenir, point barre, mais il y a d'autres moyens de devenir, qui comme l'écriture passent par la vie, le témoignage de la vie, la vie devant soi et pas sa petite affaire privée, d'autres moyens qui se rapprochent parfois de la peau, de ces sous-bois et de ce que ça déclenche comme devenir, qui passe par les mots aussi, tu sais j'aime cette expression, prendre langue avec quelqu'un, si tu me demandes à quoi je crois voilà, je crois que ça c'est possible.

 

 

 

 

Repost 0
Published by boultan - dans à vivre
commenter cet article
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 16:58

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by boultan - dans à vivre
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 02:26
 
 
Il s'appelle Pietro, il a cinquante ans, il est sicilien mais cinq minutes après il est sarde, mais enfin toujours noble, un peu juif aussi, un peu americano, il tape la discute à la terrasse en restant à la limite du pénible mais enfin il est charmant, il est très élégant d'ailleurs, une belle gueule, le chapeau d'Indiana Jones, il te montre l'intérieur pour preuve, il a fait les marines et aussi la légion étrangère et tout ce que tu veux en fait, enfin il a surtout hérité de l'argent de son père, il a un château en Toscane aussi, forcément, il est communiste, il est triste mais il aime la vie et là-dessus t'es prêt à le croire, il deale deux roses au bengali de passage, les donne, une au garçon une à la fille, et sois gentil avec la fille hein, il parle cinq langues mais sans doute un paquet d'autres si tu ne l'arrêtes pas, le patron passe Pavement et les Pixies et te demande des yeux s'il n'est pas trop pénible, non, ça va, c'est vrai qu'il a l'air d'aimer la vie et c'est vrai qu'il a l'air triste, de plus en plus à mesure que l'heure tourne, il montre la vidéo de lui et de son fils de sept ans, qui ne l'attend vraisemblablement pas à la maison, il s'excuse gentiment à la fin d'avoir été un peu pénible quand même, il t'embrasse, vraiment, il repart a la casa en fumant encore une clope à la lumière du feu tricolore, et lui aussi c'était une belle rencontre, une belle personne, lui aussi, c'est un peu dommage de le voir partir comme ça, mais tu le recroiseras peut-être, sûrement même.
 
 
http://boulyzekid.free.fr/blog/tumblr_kw58j30GPF1qz6f9yo1_500.png 
 
 
Repost 0
Published by boultan - dans à vivre
commenter cet article
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 00:02
 
 
et forcément à peine les apéritifs éclusés ils me passent la carte des vins parce que journaliste plus français ça te pose en spécialiste du pinard dans l'imaginaire collectif et j'avoue, j'ai même pas cherché à savoir ce qu'ils avaient choisi de manger, le top manager briton et son accolyte, j'ai vu tour de By sur la carte et j'ai vu la tour de By en vrai et j'ai choisi ça, y'avait du meilleur du moins costaud du qui convenait mieux mais j'ai pris ça, et ça m'a mis de bonne humeur, non rien de rien non, que du bon, je pensais à que du bon tandis qu'il me présentait ses produits et que j'écoutais que d'pouic, je pensais aux figues au pied de l'arbre et aux faudrait qu'on arrête de boire jusqu'à pas d'heure peut-être et à la piscine, la piscine cette fois-là, non rien de rien, et non ça n'est pas nostalgique du tout c'est juste des sédiments et puis le soleil qui tapait encore derrière la vitre j'ai pensé à d'autres vacances et aux prochaines surtout, aux océans et aux mers déjà inscrits au planning, au milieu du repas le briton a tout remballé sa présentation en disant texto ok let's cut the bulshit and enjoy the wine et on a parlé vacances, on y était déjà un peu et après on s'est demandé pourquoi ça ne se faisait plus guère les déjeuners de boulot et on a souri en grand.
 
 

 http://boulyzekid.free.fr/blog/tumblr_kq1839QsvU1qzdvhio1_500.jpg 
 

Repost 0
Published by boultan - dans à vivre
commenter cet article
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 00:01
 
 
non parce que le rythme biologique au fond j'avoue j'y crois pas, dès qu'on essaie de blâmer dame nature pour nos turpitudes j'y crois pas, tu t'adaptes c'est tout, c'est notre seul talent, s'adapter, fabriquer du poulet avec du cochon et du pétrole on sait faire aussi mais c'est toujours de l'adaptation, le rythme biologique c'est pareil, de l'adaptation, quand je me levais à huit heures pour les voir j'm'y suis fait et j'aimais bien, le matin, et après le chat le chien et l'air frais, là pour voir mes chaussettes qui sèchent franchement dix heures c'est bien assez tôt, j'me lève à dix heures et je bosse recta (non ça veut pas dire que je suis devenu gynéco)(j'ai même pas d'iphone) les paupières encore collées, je noie l'intérieur sous le café le thé et le jus de fruit en m'informant de la marche ivre du monde, un long tunnel d'inconscience professionnellement très productive, de toute façon je bosse mal quand je suis trop réveillé je papillonne, là dans mon tunnel je papillonne pas j'me cramerais à toutes les ampoules comme un cousin aveugle, et puis vers quatorze-quinze heures j'arrête et je me réveille vraiment, ça me prend une bonne demi-heure de douche mais je me réveille vraiment, je deviens même capable de prononcer des mots commme grumpf et chlorf, et tu sais c'est pile l'heure où le soleil vient taper dans la fenêtre du séjour, là juste en face, comme pour dire c'est bon la journée commence, comme pour dire il est pas mal ce rythme-là aussi, alors je mets de la musique fort pour fêter le fait que le bistrot du bas a coupé sa hotte, j'entend un peu sa hotte qui vibre de 10h à 14h, j'préfère ça à l'odeur de friture remarque et puis je l'entend plus en vrai, ça fait juste comme la vibration du monde dehors, j'ai l'impression que la maison ronronne.
tout ça pour dire quoi déjà...
ah oui : est-ce qu'on bronze à travers la fenêtre ?
(c'est une vraie question)
  
 
http://boulyzekid.free.fr/blog/carolelombard.jpg
 
Repost 0
Published by boultan - dans à vivre
commenter cet article
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 00:36
 
 
parce qu'en fait l'important, quand tu vas voir un truc censément drôle (y compris quand t'es plus très sûr que l'adverbe censément existe), c'est même pas le truc en lui-même, avec deux tournées à jeun moi je rigole pour n'importe quoi tu sais, l'important c'est avec qui tu vas le voir, il faut viser hyper juste, surtout trouver quelqu'un qui va rire aux mêmes vannes qui ne font rire personne, histoire d'être au moins deux sur mille à ricaner bien fort sur le bon mauvais goût, et pour ça elle est assez parfaite, ailleurs où ça vibrionne je l'appelle l'amie chère, rassure-toi je vais pas te faire ici le coup du name-dropping de surnoms flous, d'autres font ça mieux ou pire, mais pour une fois j'me permets si tu permets, je sais pas toi mais ici c'est une semaine rollercoaster qui secouait sec hier, qui rigole aujourd'hui, une semaine d'années pleines couronnée d'un brin de mystère, le printemps peut-être, ouais, va savoir avec le mystère.
 
 
http://boulyzekid.free.fr/blog/tumblr_kvj1amL4o81qz5q5oo1_500.jpg
 
 
Repost 0
Published by boultan - dans à vivre
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 19:52
 
 
En sortant de l'immeuble de la rue d'Oradour je marchais à côté de cette fille du même étage, si grande et si maigre et toute en écossais, quand déboule en sens inverse une quadra bon chic pendue au téléphone (même si on ne peut même plus se pendre au téléphone) et qui arrivée à notre hauteur dit soudain très fort dans son téléphone avec un accent antillais terrible mais tu sais moi quand j'étais amou'euse j'aurais pu mou'i' et forcément, l'accent, on s'est regardé avec la grande écossaise et on s'est souri, mais tout de suite plus du tout, peut-être parce que la quadra était très sérieuse, peut-être à cause du j'étais révolu, peut-être surtout parce que ni elle, elle je ne sais pas, ni moi, moi je sais, jamais on aurait pu, ça n'a jamais été aussi, mais c'est vite passé, il faisait si beau.
 
 
http://boulyzekid.free.fr/blog/tumblr_kxac9t1F0V1qzpnmeo1_500.jpg 
 
Repost 0
Published by boultan - dans à vivre
commenter cet article
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 21:05
 
 
Je lui disais que le dimanche c'était le seul jour d'ennui véritable de mon enfance, ces déjeuners avec les grands-mères, la vraie et la fausse, la fausse était plus sympa que la vraie bien sûr, elle ouvrait son porte-monnaie et ne me regardait pas comme le fruit d'une erreur de casting, la vraie était une teigne demi-folle qui condensait tous les mauvais côtés de ma mère chez qui ils étaient heureusement étouffés dans l'oeuf par l'oeuvre d'un chromosome y des plus joyeux, bref les dimanches c'était l'enfer, pour toi aussi non ? l'amour du risque et Jacques Martin, ou alors cette campagne si triste, plus de monuments aux morts que de bosquets, je ne sais pas quel jour on a décidé d'arrêter ces conneries de déjeuners familiaux du dimanche (peut-être quand toute la famille est morte) mais ça a été un putain de pas en avant pour mon humanité, déjà Noël et les mariages c'est bien assez d'occasions pour faire Festen, en fait les seuls dimanches rigolos c'étaient ceux des élections, j'aimais bien ça, les politiques à la télé, déjà parce que mon père balançait encore plus de gros mots que d'habitude et puis ils me faisaient rire, et déjà je trouvais les gens de droite plus désagréables, aujourd'hui je ne m'ennuie plus jamais le dimanche mais je trouve toujours les gens de droite plus désagréables.
 
 
http://boulyzekid.free.fr/blog/tumblr_kvw4gksZJs1qzpnmeo1_500.jpg 
 
Repost 0
Published by boultan - dans à vivre
commenter cet article
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 12:26
 
 
En fait ces soirées où l'on ne connait personne sont peut-être les plus faciles à aborder, puisqu'eux se connaissent tous, comme une gare de triage autour de la glace pilée, les wagons foncent il suffit d'en raccrocher un, exactement ce dont j'avais besoin, une soirée anonyme et drôle pleine d'inconnus semblables, j'étais venu seul mais je n'en suis plus si sûr maintenant, avant de partir il a fait couler une larme et craché le morceau, les vacances étaient un peu trop longues sans toi, très bien, mais tu sais, je dis avec le sourire de qui sait et ne sera jamais prêt, à lui qui ne sait pas mais sera prêt, pour la guerre d'indépendance, je dis tu sais un jour dans pas très longtemps je serai le roi des nazes et je ne te manquerai plus jamais et tu seras en colère contre moi aussi fort que tu m'admires aujourd'hui et là tu aurais vu ses yeux, comme si j'avais blasphémé, il a dit non jamais il a dit tu as tort et j'ai dit oui peut-être, ce matin il avait fait la vaisselle et le petit dèj' et le facteur avait les bras chargés, Deleuze et Street Fighter IV, Tocqueville et Miranda July, c'est un samedi gris perle.
 
 
http://boulyzekid.free.fr/blog/tumblr_ku3qfhiaJM1qzt11wo1_500.jpg 
 
Repost 0
Published by boultan - dans à vivre
commenter cet article
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 00:06
 
 
Et t'aurais fait quoi, toi, si le boulot t'appelle pour te demander si t'as touché tes chèques cadeaux de fin d'année, forcément tu dis non, comme un reflexe, et tu repasses à la caisse sans passer par la prison et après tu te dis faudrais que j'achète un petit portable à promener et puis non, tu te souviens et au lieu d'acheter une paire de basket Stan Smith t'achètes une paire de chaussures Paul Smith, ça reste dans la famille, tu te souviens qu'elle disait tu peux être fringué à la vas-y-comme-j'te-pousse si t'as les bonnes pompes tout passe, tu te souviens parce que tu écoutais vraiment, ces codes un peu inconnus comme d'une autre planète, et donc t'as une jolie paire de souliers en partie payée par Brigitte Lahaie, gage de souplesse du cuir, ça tombe bien, le mien se ramollit doucement mais sûrement.
 
 
http://boulyzekid.free.fr/blog/tumblr_kx96bcCToY1qa7rmho1_500.jpg 
 
Repost 0
Published by boultan - dans à vivre
commenter cet article