Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 22:24

En sortant de chez Zitouna, le meilleur resto oriental de San Francisco sis en plein quartier chinois-trop-pauvres-pour-habiter-dans-le-quartier-chinois, je me sentais comme une oie du Périgord qu'on aurait gavé de (délicieux) couscous et tu sais, au début les oies n'apprécient pas spontanément qu'on insère un tube de bouffe gros comme une barre de pole dance dans leur gosier mais à la fin elle sont tellement accros qu'elles se bastonnent pour la séance de deepthroat, bref, je subissais mon couscous en descendant Polk St quand je croisai un gentil monsieur en fauteuil roulant qui, lui, remontait la forte pente à reculons, en poussant avec ses pieds, dans une sorte de moonwalk à roulettes désespéré. Etant baptisé et confirmé dans la communauté de l'église catholique, apostolique et romaine, je lui proposai mon aide à contre-coeur mais il se mit à m'insulter copieusement dans un dialecte d'Europe de l'Est que je ne cherchai pas à identifier précisément. Poursuivant ma route vers Market St, je vis un clodo torse nu qui cuisait au soleil et qui, à mesure que je m'approchais et que ma myopie et mes préjugés se dissipaient, s'avérait être un boudhiste bon teint en pleine méditation sur le trottoir (à ma décharge, de loin, la position du lotus ressemble beaucoup à celle du poivrot mendiant des deux mains pour doubler ses chances), seulement vêtu d'un bermuda Ralph Lauren, ceux avec les plus gros logos brodés du monde. Je dépassai les bâtiments administratifs d'inspiration néo-communiste du Civic Center et débarquai enfin sur la place partagée équitablement entre un squat de crackheads édentés et un grand marché bio-bobo en plein air - où le choux Kale s'échange à 1 $ la botte et pas à 30 € le kilo comme l'achètent les foodistas parisiennes recherchant désespérément à alléger leur conscience et leur estomac du pot de Nutella englouti la veille. Il était 14 heures environ, les maraîchers remballaient leurs stands et distribuaient les restes de choux aux homeless et, ma foi, faute de désintox, une bonne détox ne pouvait pas leur faire de mal. Pour ma part, je décidai que si je poussais jusqu'à The Posh Bagel en marchant du côté ensoleillé de Sutter St, j'aurais sans doute sué suffisamment de couscous pour avoir droit à un cronut chococo avant la sieste. On n'était plus à une contradiction près.

un bon plan pour grossir entre Noël et Pâques

Partager cet article

Repost 0
Published by boultan - dans à vivre
commenter cet article

commentaires