Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2005 4 05 /05 /mai /2005 00:00

Bouly enclenche Hullabaloo sur l'écran géant (oui, le patron a investi) histoire de se réveiller un peu, et attaque les digeos. Mary passe en coup de vent, fume sa clope d'une seule taffe phénoménale, et ressort. Eclipse affiche une bonne humeur dont on ne sait s'il faut en remercier l'arrivée du printemps, la vue des alpages ensoleillés ou bien quelque emballement hormono-sentimental de bon aloi. Les autres comatent doucement et papotent par petits groupes. On est en pré-congé quoi.

- Happy hour à 17 h, Jeanlain, Margarita et p'tits grégorys, tenez-vous prêts !

- Ahhhh.... Veut bien un pack de Jenlain pour faire passer le café et le restau turc qui allait avec. Enfin avant. A propos, la bière turque, c'est comme de la bière même pas turque. Satanés brasseurs allemands !

("you're my plug-in baby/crucify my ennemy", ça veut rien dire en plus... Ca sonne bien mais ça veut rien dire ! )

- Va pour la jeanlain papounet, mais t'attends 17h pour finir le pack de 12, sinon, l'happy hour, in ze baba, t'es prévenu !

Mary a des éclairs qui lui sortent de la tâte, façon Pikachu agacé ; PCM soliloque au fond d'un tonneau ; d'autres hésitent sur la meilleure manière d'estourbir les piou-pious, et le hamster fait des tours de roues pour se calmer. On est vendredi, 45 minutes avant l'happy hour, la tension monte.

- Crumble anyone ? propose le patron à l'assemblée crumblophage

Les hommes se taillent la moustache, les filles regardent les hommes faire, certains paradent avec des casquettes ridicules, d'autres soignent leur stress en hypothéquant leurs fesses : on est vendredi, un quart d'heure avant l'happy hour, et on se rapproche du grand n'importe quoi à vive allure.

- HAPPY HOUR !!

Ce disant, le barman quitte les lieux, préférant ne pas voir l'orgie qui s'en suivra inéluctablement. Il reviendra nettoyer les dégats au petit jour, consciencieusement, Sysiphe moderne remontant éternellement la cuve de bière de la cave.

- Bisouilles à tous, et bon WE

 

 

(plus tard, beaucoup plus tard)

- Bon, voilà mes affaires réglées et qu'est-ce que je constate? que personne n'a profité de l'happy hour??? Mais où sont les journalistes???

et le hamster s'en jeta un p'tit...

- Tout se perd, ma bonne dame, tout se perd ! marmonna le tenancier, occupé à briquer les cuivres et à cirer le parquet vermoulu. Heureusement qu'il en reste des comme nous, des stakhanovistes du buffet à volonté, des forçats de l'open bar, des irréductibles du petit four-champagne !

Cidre bio, hoummos frais, pain au noix et fromage de Laguiole : le seven to one à la grolandaise s'annonce festif au rade...

- Je crois que les journalistes d'aujourd'hui ne se satisfont plus d'un happy hour... c'est un open bar qu'ils veulent !

- Pourtant, seven to one, c'est du gros happy hour quand même ! Ils veulent tuer le métier ou quoi ?

Bouly si dit que, décidément, les gens futés sortent en semaine, comatent au bureau et glandent le week-end. Essayant de régler la télé, il ne parvint pas à trouver quoi que ce soit de supportable, et glissa Les Rois Maudits dans le lecteur DVD : premier samedi du mois oblige, il fallait au troquet son lot de coucheries adultères dans des décors en stuc, fusse en vieux françois...

- J'vous préviens les filles, dans deux secondes, je nous considére comme définitivement perdus !

Partager cet article

Repost 0
Published by boultan - dans à boire
commenter cet article

commentaires