Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2005 1 01 /08 /août /2005 00:00

 

A l'époque où Julia suçait goulument tout ce qui portait keffieh pour libérer Florence Obi-Wan et Mansour Barami dans le seul but de devenir enfin un homme important (genre secrétaire d'état aux handicapés du coude), il m'avait suffit d'une seule incantation picturale pour déclencher ladite libération.

A l'évidence il fallait se rendre, les mains en l'air et sans faire le malin : j'avais LE pouvoir.

Alors forcément, là, j'y croyais à mort.

Deux euros, et ma vie allait changer.

Euromillionnaire je serais. 113 millions de brouzoufes pour ma gueule.

Déjà, mon cerveau malade échaffaudait les projets les plus insensés. Tout devenait possible !

Changer la moquette de la chambre contre un patchwork fait main de paillassons "Welcome !" avec dessus des p'tits lapins qui s'enculent.

Compléter ma collection de briquets "L'île de la tentation" saison 2003.

M'abonner à Pèlerin magazine juste pour le cadeau trop bien qu'ils t'envoient - un petit Jipitou en plastique monté sur vibreur.

Acheter un plein kilo de tomates pour le week-end, et de l'huile de colza à m'en faire péter la panse.

Et des lots de chaussettes grises chez H&M, des tas.

Et des Treets et des Raider de collection.

Et 57 boites de préservatifs, des fois que les pharmacies soient fermées dimanche.

Et payer une coupe chez le coiffeur indien du passage Brady à tout mon répertoire de portable.

Ca brillait de mille feux dans ma tête, fallait voir ça !

Problème : à ce stade, alors que, selon mes calculs, il me restait 112, 999 millions d'euros à dépenser, je sentais déjà l'embourgeoisement m'envahir sourdement.

Vers quelle décrépitude tout cela risquait-il me mener ?

Allais-je connaitre le triste destin de ces anciens révolutionnaires aux convictions ramollies par l'argent, le stupre et les raiders ?

Oui, comme Philippe Risoli ?

Tout ce luxe étalé n'allait-il pas constituer une barrière infranchissable pour mes amis de petite condition ?

Ralala...

 

...

 

Heureusement, j'avais choisi des numéros très cons et tout à fait mauvais, et plus j'y pense, plus je suis persuadé qu'inconsciemment, je l'ai fait exprès, pour rester moi-même.

Ouf.

J'ai eu chaud.

Patron, la même chose !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by boultan - dans à s'demander
commenter cet article

commentaires

ludomatic 04/08/2005 11:03

mouah ah ah ah ah

ph& 03/08/2005 09:06

te vexes pas c'était la roue de la fortune !

Cat Lord 03/08/2005 02:46

C'est dans quel film déja, ou le type gagne au loto, essaye de se débarrasser de l'argent et n'y arrive pas a cause des intérets qui s'accumulent et ou il a a peu pres ce dialogue avec son banquier:

>

:-p

BeatrixKiddo 02/08/2005 18:29

Quelle ravissante créature en noir et blanc

ph& 02/08/2005 17:59

hann boubou est ce bien raisonnable ...? poser comme ça pour la postérité

t'as raison tolga d'avoir donné l'adresse on sait comment il boucle ses fin de mois