Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 18:44
  •  
    I had my Commodore 64, had to score
     
Repost 0
Published by boultan - dans à écouter
commenter cet article
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 18:34
  •  
    Oui, en italien c'est bien aussi, et la danseuse est méritante.
     



Repost 0
Published by boultan - dans à écouter
commenter cet article
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 13:07
  •  
    En vrai, on a très vaguement regardé la finale, et d'un oeil fort distrait en plus. On a quand même voté Leïla (enfin on a envoyé un sms à l'audiotel, puis laissé un message au numéro sms, et enfin pris le bouzin dans le bon sens), un peu pour rester dans le thème de la soirée qui était "être une femme libérée tu sais c'est pas si facile avec tous ces connards" et aussi pour la venger de la haine tenace de l'habilleuse depuis le début de cette saison (le drap tie and die qu'elle portait sur le premier titre a failli me faire rendre mes noix de cajou sur le tapis multicolore). Soan a gagné, il n'a pas démérité et ça doit être le choix le plus hardcore qu'on puisse imaginer sur M6 en prime time, m'enfin, on lui souhaite la carrière de Jean-Patrick Capdevielle, sans même trop y croire. Au pire, il pourra postuler comme figurant dans la comédie musicale inspirée du Nightmare before Christmas ou dans la campagne de lancement du Slim Fast goût 8.6. On aura quand même eu des nouvelles des anciens et ça fait bien bien plaisir, genre Dalé qui a décroché un concert au Walibi-bi-bi j'en suis ba-ba et Thomas qui a réussi l'épreuve de permanente de son CAP coiffure industrielle. Loin des dédé-défis de plus en plus lourdingues, le dialogue suréaliste aura eu lieu durant l'after entre Tigane et une intervieweuse typique M6 (ie une brune aux cheveux mi-longs dotée du charisme d'un coco de Paimpol) et ça donnait à peu près ça :
     
    - Après, dans la manière de comment on dit le texte, j'ai, euh...
    - Tu veux dire la diction ?
    - Ouais, voilà, dans la diction, bah j'ai bien progressé !
  •  
     
     

     
     
 
Repost 0
Published by boultan - dans à écouter
commenter cet article
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 11:20
  •  
    On va pas se mentir, on était hier soir davantage absorbés par les jeux de mots dans Voici que par la Nouvelle Star. C'est le souci des dernières émissions : les candidats tu les connais, tu sais à l'avance ce qu'ils vont faire, t'as bien intégré les préjugés du jury, les décolletés de Lio ne t'impressionnent même plus, donc bon, tu jettes un oeil torve à l'écran de temps en temps et voilà. Reste que :
     
    - Soan s'est fait démonté le cul par le jury sur des trucs qui passaient très bien avant, ça sentait le sacrifice afin d'assurer la finale à Camélia-Jordana. Bien joué les gars.
    - "Si le public pouvait se taire quand on chante, ça serait bien, merci", dixit Soan-le-melon, hommage au "Je vous demande de vous arrêter" d'un autre gothic-punk célèbre, Edouard B.
    - C-J a dû découvrir l'auto-érotisme cette semaine, elle a fait un petit bond de cabri que n'aurait pas renié Rémy Julienne sur Paint it black (bousillé par un sitar à la con, soit dit en passant)(la semaine prochaine : Helter Skelter au xylophone). Pour un peu, même, elle se décoiffait. Dingue.
    - Très très bon, le reportage sur Icare en studio, vautré comme Tony Montana et pérorant devant les deux nanas qui se foutaient ouvertement de sa gueule. Dommage pour Soan, bloqué à l'entrée du studio rapport à ses deux chiens-loups et son pack de kro en bandouillère, il aurait bien rigolé aussi.
    - Ribéry a chié tous ses face-à-face, le blaireau. Voilà, c'est dit.
    - "Ma mère elle est pour Soan" me sussure ma chère et tendre. Elle doit pas être la seule, vu le choix des chansons (Piaf après Brassens et Brel)(Jacques-Lantier-Revival en finale ?)
    - Contrairement aux solos peu mémorables, les duos étaient étrangement bons, avec C-J et Soan sur Walk on the wild side et surtout C-J et Leïla sur un Be my baby assez joliment tuné.
    - C-J out. Visiblement elle s'en tamponne le baklawa, Dédé a déjà dû lui faire signer un contrat "pour un disque de reprises bluesy entre Aretha Franklin et Rose Laurens t'vois, ouais c'est Liane nue sur la photo là, ah Liane, franchement, je te souhaite la moitié de sa carrière ma petite, bon allez on s'y remet, tourne-toi et ferme les yeux, j'vais te remonter le médium d'un octave".

  •  
     

     
Repost 0
Published by boultan - dans à écouter
commenter cet article
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 12:57
  •  
     
    - On a loupé l'imitation de Cindy Lauper par Leïla. Ouais, même quand il s'agit de se taper la redif' sur W9 à 23:45, on est à la bourre, c'est comme qui dirait un principe. Sur Françoise Hardy, la jumelle de Leïla (on a bien vu que la vraie avait un pubis roukmoute sur la tête, on ne nous la fait pas !) assure et se rapproche un tout petit peu de ce qui manque cruellement à cette saison : pas le talent, pas le professionalisme, mais des candidats qui vivent et ressentent un tant soit peu ce qu'ils chantent.
    - On va pas TOUT détailler, mais la styliste de l'émission s'est clairement fait larguer récemment et entend bien enlaidir ce monde pourri. Best-of : le legging argenté de Leïla, les rideaux dont Leïla et C-J se sont fait des robes hippies-qui-puent et le froc mauve-moulant-aux-cuisses-pattes-d'èph' de C-J. C'est bien simple, dans ce fut', C-J semblait aussi à l'aise pour danser que votre serviteur sans un litre de vodka dans chaque bras.
    - Aucun avertissement de protection des mineurs et âmes sensibles avant la séquence du bus plein de posters de Leïla tous chicots dehors : que fait le CSA ?
    - Thomas devait partir, c'était écrit (la semaine prochaine, c'est le tour de Leïla). En même temps, chanter Bowie comme Maria Carey et Téléphone comme C Jérome, fallait oser. Back to Josette Coiffure.
    - Passage ultra-elliptique de "l'ami" de Thomas dans le mini-reportage relatant la gloire naissante (et morte-née) de chaque candidat. Homo, oui, sexuel, faudrait pas pousser non plus.
    - Camélia-Jordana glisse sur du velours avec Killing me softly (un peu foiré quand même) et Coquillages et crustacés, chantant toujours aussi faux sans que ça gêne vraiment, en fait elle ne fait aucune note juste mais papillonne dans une zone entourant vaguement la bonne tonalité, et ça marche, étrangement. De là à dépasser le stade de l'easy-listening estival, faut peut-être pas déconner. La cornemuse aussi, ça peut être sympa, cinq minutes.
    - Aussi délicat qu'un démonte-pneu, Soan casse un peu les couilles sur La mauvaise réputation et hurle One de sa voix Annie-Girardesque mais - étonnament - juste. Si seulement il avait le tiers de la diction de Thomas (qui ne comprend pas non plus un traitre mot de ce qu'il chante en anglais, mais a le mérite d'apprendre tout en phonétique).
    - Côté jury, Manoukian a aimé la virilité de Thomas, Lio a osé parler au nom de Brassens et Virginie Bidule a un peu trop bossé la Deception Attitude de rigueur à l'ouverture de l'enveloppe finale - là on dirait Adeline ex-Hallyday imitant De Niro dans Taxi Driver.
     
     
  • * telle est la dénomination officielle, écrite tout petit en bas de l'écran, des arnaques sms évaluant le retour de l'être aimé, l'arrivée d'un heureux évènement ou la perte de poids avant l'été, et qui fleurissent durant les nombreuses pages de pub émaillant la Nouvelle Star. J'aime beaucoup ce gende de trouvaille absconse applicable à tout un tas de trucs (le dernier livre d'Alain Minc, la méthode Ogino, un plan de reclassement en Picardie...). Service ludique non scientifique.
     
     

     
Repost 0
Published by boultan - dans à écouter
commenter cet article
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 12:29
  •  

    - Après les divagations littéraires de Manoukian, c'est au tour de Phil'Man' d'exposer ses compétences en mathématiques : "je prend 33% des remarques d'André, 60% de celles de Lio et 40% de celles de Sinclair et ça fait 100%". La semaine prochaine : philou remplit sa feuille d'impôt.
    - Lio était coifée et maquillée comme ma grande-tante Juliette, c'en était troulant. J'espère qu'elle pique moins.
    - La palme du vrai-faux compliment à Dédé qui justifie toutes rames dehors un bleu à Thomas en le traitant peu ou prou de reine des tafioles. Après Madhi "qui devrait faire de l'ethnique" et Dalé qui "doit faire ressortir son africanité", ça commence à faire beaucoup dans la case "c'est pas parce qu'on vote à gauche qu'on peut pas multiplier les bons gros préjugés lourdingues". Que je sache, personne n'a conseillé à Camélia-Jordana de reprendre du Nana Mouskouri.
    - C-J, justement, a osé faire un break dans les bluettes sussurées, un choix courageux à défaut d'être vraiment réussi (pas simple en même temps, le Back to black)(c'était une grande chanteuse, Winehouse)(ah, on me dit dans l'oreillette qu'elle ne serait pas encore complètement décédée)(si quelqu'un peut d'ailleurs m'expliquer le "Back to pink" de Lio, je suis preneur)("Back to duck", rapport aux fausses notes, j'aurais mieux compris).
    - Amusant sur Ca plane pour moi, Thomas s'est gentiment noyé sur Mika, mais on attendra la semaine prochaine pour l'élimination. "D'abord l'arabe, ensuite le gros, après le noir, enfin le pédé" me signale-t-on. Gare à toi, punk à chien !
    - Leïla : convaincante en Kate Bush semi-lyrique, appliquée et pas ridicule sur Barbara : au-dessus du lot.
    - Dalé : ok pour George Benson malgré l'orchestration plus merdouilleuse qu'une intervieweuse de Femme Actuelle, mais Christophe Maé ? Pourquoi ? POURQUOI ? Curieusement, à son élimination, point d'embrassades, juste Soan qui languedeputise sur l'air de "ouais mais bon, j'suis content que Thomas reste, ça fait plaisir de voir qu'il est resté le même après deux mois en vase clos, LUI". Ambiance.
    - Soan : assez ridicule sur les White Stripes, gothico-minaudant en brandissant ses biceps de mante religieuse, mugissant son texte sans faire les consonnes et à deux doigts de se prendre la gueule avec Sinclair (on retiendra la caméra qui le suivit jusqu'en coulisse à l'affût d'un éventuel lançage excédé d'oreillette) avant de planter ses camarades de trio ; plus à l'aise avec Brel. A défaut de gros bras, les chevilles semblent bien se porter.
    - Manoeuvre, grand seigneur, ponctue l'émission en rendant hommage à Virginie machinchose - peut-être parce qu'elle a réussi à faire une transition entre Mick Jagger et Christophe Maé.
     
     
     
Repost 0
Published by boultan - dans à écouter
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 10:45


  • Hop, un rapide coup de chapeau à Lily Allen qui ressuscite la combi blanche (figurant dans le top 10 des trucs importables, pas loin des manches chauve-souris et du sarouel moletonné) avec une certaine classe dans le nonchalant roulage de croupion - les filles trouveront leur bonheur dans l'orchestre (ou pas).
    (Message personnel au moineau de la terrasse du Quick du forum des Halles qui est venu se poser sur mon bras, m'a lancé un petit regard téméraire, est remonté jusqu'à ma main, a chopé ma frite à mi-chemin entre mes doigts et ma bouche et s'est tiré avec pour la déguster sur la table d'à côté : you got balls, motherfucker !)
    Sinon, ne loupez pas le monde merveilleux de Nicolas et Pimprenelle !
     

  •  
Repost 0
Published by boultan - dans à écouter
commenter cet article
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 15:14


  • - Quand Manoukian fait le malin en citant "Le maitre et la marguerite", on pouffe, forcément.
    - Thomas, comme Dalé, ne vaut rien sur les trucs mous mais donne le change dès que ça remue un peu. Sur Sympathy for the devil éclatent les limites pour Screamin' Jay Dalé : non seulement il a une voix très blanche, mais surtout il éructe mieux qu'il ne chante. Thomas, lui, arborait un très joli foulard. Oui, c'est tout, c'est déjà ça en même temps, comparé à la chemise panthère grise et au smok doré/bronze de Dalé. Pas de doute, hier, la schnouf, c'est JPG qui l'avait gobé. Sans doute pour ça qu'il avait rajouté le pompon du rideau de ma mère à la marinière de Virginie trucmuche.
    - Damien a fini de nous saouler, on ne subira plus Manoukian vantant son "vibrato" ("fausses notes" en arménien ?). Plus tard dans la soirée, comatant devant un reportage bien raccoleur sur les chinoises qui se font débrider les yeux pour gagner l'élection de Miss Bistouri (authentique), on se dit que ça aurait pu être un début de solution pour Droopy.
    - Soan a tenté de réhausser sa street cred en cumulant l'allumage de clope et le majeur tendu ("le doigt de l'honneur" disait mon fils). En fait, sur le coup on ne sait pas trop s'il faut se foutre de cette provoc' téléphonée (c'était le top du sulfureux, ouais... il y a 40 ans) ou pleurer sur la France néo-pompidolienne qui la justifie. Pas aidé par l'orchestre s'échinant à jouer complètement autre chose que le Requiem pour un con sur son premier titre, il assure ensuite le My Way wokènwol. Faudrait quand même lever le pied sur la fumette, ça fait trainer la voix plus que de raison.
    - Leila, qui tenait visiblemet à montrer qu'elle savait chanter en s'appliquant à mort sur le thème du Parrain, s'est retrouvée bien emmerdée par un trench impossible (tu lèves les bras t'as le cul à l'air, tu baisses les bras on voit tes seins)(du coup elle s'est calé les aisselles sur des barres parallèles invisibles tout du long). Sinon, elle oublie toujours son texte, surtout en anglais, si on était cruel on aimerait la voir se débattre sur 99 luftballons.
    - Camélia Jordana a décidé de ne plus faire que des bluettes-lentes-à-voix-tremblotante, en même temps elle le fait plutôt bien et ça donne l'occasion d'entendre les Moldy Peaches sur M6, qui l'eut cru. 
    - Quant au jury, on veut bien garder Sinclair pour les filles et Manoeuvre pour les vieux, mais il faudra quad même penser à ramener Lio (pour qui on a déjà une super remplaçante en tête)(c'est quand elle a gueulé "j'étais à deux doigts de décéder" que ça a fait tilt) et Manoukian au magasin pour échange.
     
  • Amusante proposition de la chaine (on n'ose guère croire que les résultats ne seront pas pipés), il est possible sur son site de choisir les titres interprétés par les candidats la semaine prochaine. Ma playlist de petite pute :
     
  • - Camélia-Jordana : Buzzcocks "Fast cars"
    - Dalé : Jean-Jacques Lafon "Le géant de papier"
    - Leïla : Sigur Ros "Inní mér syngur vitleysingur"
    - Thomas : Joy Division "Decades"
    - Soan : Chantal Goya "Pandi Panda"
     
  •  Avec un peu de chance, il restera deux garçons et deux filles...
     
     
      
     
Repost 0
Published by boultan - dans à écouter
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 14:09

  • En vrac :

    - même pas on a esquissé le moindre signe de déception en constatant qu'on avait loupé la prestation de Droopy aka Damien.  Reconversion possible : une carrière de rockabilly-boy yodelant pour animer des séminaires d'entreprises en région Centre
    - Virginie trucmuche a encore perdu 15 bons centimètres de robes. La semaine prochaine, elle devrait commencer à taper dans la garde-robe de Lio.
    - Leïla est charmante quand elle sourit mais a l'air d'un veau décérébré quand elle reprendre Frozen les yeux mi-clos et la bouche béante ; tant qu'à faire, une touche plus assumée de Natacha Atlas aurait pu emporter l'affaire, dommage. Reconversion souhaitable : Catherine Ringer light
    - Lary fait toujours la même chose et on s'en fout toujours. Reconversion optimiste : crooner Chérie FM. Une question : pourquoi ce foulard à têtes de mort, pourquoi, pourquoi ?
    - Dalé a consciencieusement massacré Gainsbourg, sa voix perdant tout intérêt sans musique rythmée - et on ne parle même pas des milliers de votes perdus en choisissant de visser son petit cul à la chaise. Reconversion probable : choriste pour la tournée de reformation d'Earth, Wind and Fire
    - Julien Doré a piqué toutes les drogues prévues pour dynamiser un peu les candidats mais, même foncedé et oscillant entre le comique décalé et l'égo puant, il ridiculise quand même cette bouse pristine (*) de Lio
    - Thomas reprend Larusso et fait beaucoup rire en annonant "iou wiiill forgueeeette", serrant ses petits poings fort fort tellement il y croit fort fort. Reconversion probable : forgotten.
    - Soan assure avec une Alabama song de Kabaret (enfin un arrangement potable). Comment une si grosse voix peut-être sortir de ce gabarit de coquelet soulevé d'une seule main par Damien en fin d'émission ? Reconversion à éviter : Dark Garou
    - Camélia-Jordana ne sait peut-être faire que ça, mais la petite voix tremblottante de troisième soeur Cassady, ça marche toujours, même sur une chanson cochiante. Reconversion possible : Nouvelle Star

  • (*) ouais, nous aussi on a cherché pristine dans le dico, un peu vexés que Lio (et Brian Molko) connaissent un mot que nous on connait pas ; n'empêche, ce jeu de mots a été sélectionné pour le Manoeuvre d'argent au prochain festival de la vanne Rock&Folk de Vierzon, et ouais, wockènwoll !
      
     
Repost 0
Published by boultan - dans à écouter
commenter cet article
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 11:23


  • Après un spécial Chansons d'amour où on avait quand même entendu le Boys don't cry des Cure, ce soir c'est spécial Dance Floor, et, comme Manoeuvre, on comprend mal d'avoir à s'y cogner du Cabrel - ou alors vivement la spécial Heavy Metal qu'on puisse revoir Douchka. On comprend mal aussi le choix de Mahdi (qui, sur le site de l'émission, explique que son rêve le plus fou serait de voler comme un oiseau)(j'dis ça pour resituer le gusse) pour du Lenny Kravitz. Mahdi qui pousse sa voix trop aigue et asexuée sur Always on the run, c'est un peu Bouba qui du haut de ses 80 cm lance des cris de furet asthmatique pour impressionner un grizzli de deux tonnes : ça le fait pas trop. Dédé Manoukian récolte après-coup le prix "OSS 117" du cliché à la con en expliquant que Aïcha, forcément, c'était davantage le style de Mahdi, avant de doubler la mise plus tard avec Dalé suspecté de n'aimer que les chanteurs noirs puisqu'il est noir. Moins Irène Cara que d'habitude, Thomas semble perdu dans Maniac, voix mal placée et rythme trop rapide (le leitmotiv de la soirée : quand tu parles pas anglais, t'évites les chansons en anglais un peu speed). Allez bichon, continue de racourcir cette vilaine mèche et pioche-nous du Zizi Jeanmaire la prochaine fois.
     
    (A cette instant de l'émission, Les yeux revolver de Damien, qui ressemble de plus en plus à un producteur de gonzo libanais, renvoient instantanément le rédacteur à la boum de fin d'année du CM1 durant laquelle, passablement imbibé d'Oasis et de Coca même pas light, il avait slowé à mort avec Corinne T. et son sweat Breizh ô combien énigmatique en Champagne pouilleuse, une initiation d'une telle sensualité qu'il avait dû attendre plus d'un an et une parade déhanchée sur Comanchero pour connaitre pareil trouble face à une anonyme à appareil dentaire XXL dans la cave enguirlandée d'une autre réunion d'après-midi pour prépubères gloussants)(également silencieuse, la compagne dudit rédacteur fut sans doute elle aussi absorbée par de similaires remembrances)(ou alors elle guettait juste la dernière part de tarte aux St Jaques)(bref). 
     
    Après quoi Leïla fit assez bien du Leïla en reprenant toute seule les cinq Spice Girls("qui étaient quatre plus un chien comme dans le club des cinq" selon Dédé-le-foncedé)(ceci dit on a nous aussi parfois confondu Victoria avec un pékinois), avec une légère évolution de chorégraphie marquée par de tous petits pas à la Lapin Duracell alternés avec d'imposantes montées de genoux : en fait, Leïla danse comme on s'échauffait en EPS au collège. On passe sur Miel Pops qui se débat comme il peut avec L'encre de tes yeux pour arriver au scandale de l'émission : Camélia-Jordana se vautre méchamment sur Womaniser (pourtant récemment repris en folk neurasthénique par X chanteuses, mais ici salopé par un arrangement incompréhensible et une chanteuse paumée et de moins en moins favorite) mais récolte quatre bleus quand même... Visiblement, la drogue qu'on appelait de nos voeux est bien arrivée à Baltard, mais c'est le jury qui a fait main basse sur la schnouf. Restent heureusement les deux qui sauveront la soirée : Soan reprend très bien Les mots bleus, s'attirant instantannément la sympathie éternelle de la totalité du public féminin, et Dalé bouge admirablement son petit cul sur Ray Charles, sans doute dans le même but.
    In fine c'est Mahdi qui part, non sans menacer de "venir nous retrouver très bientôt sur scène". Brrrr.
     
Repost 0
Published by boultan - dans à écouter
commenter cet article